Actualités, Sports & Loisirs

13 athlètes du Témiscamingue chez les Astrelles et les Gaillards

0 728

Au Cégep de l’Abitibi-Témiscamingue, les Astrelles et les Gaillards représentent l’élite sportive féminine et masculine. Pour l’année scolaire 2019-2020, le Témiscamingue y est bien représenté puisque ce sont 13 athlètes de chez nous qui ont réussi à se tailler une place dans les différentes disciplines sportives offertes.

Nos athlètes

Sébastien Murray, le responsable des sports au Cégep de l’Abitibi-Témiscamingue, a fait le recensement de nos Témiscamiennes et de nos Témiscamiens sélectionnés : Da-Rose Adam-Pâquet, Yu-Jade Adam-Pâquet, Zacharie Morin et Nathan Deschamps en badminton; Andy Manzi en cross-country; Nathan Bougie Chouinard en natation; Augustin Larivière et Andy Manzi en soccer masculin; Laurence Bonneau, Charlie Guimond et Mérélie Lefebvre en volleyball féminin; Thomas-Gabriel Roy, Raphaël Roch et Even Risdon-Harnois en volleyball masculin.

Des Tamias aux Astrelles

En badminton, Da-Rose et Yu-Jade Adam-Pâquet ont fait partie du mouvement Tamia de l’École Marcel-Raymond de Lorrainville pendant 3 ans. C’est la détermination acquise au sein de cette organisation qui les a motivées à poursuivre au niveau collégial. Selon Da-Rose, les joueurs des Tamias sont reconnus pour avoir du caractère et ne jamais baisser les bras lors d’un match. Elle parle avec fierté des entraîneurs qui lui ont permis de progresser. « Marc Gaudet et Nathalie Cardinal n’ont jamais favorisé un joueur plutôt qu’un autre et cela a toujours permis une belle cohésion au sein de l’équipe. D’ailleurs, ces derniers ont une très bonne réputation et je crois que de sortir du programme Tamia nous donne une belle visibilité. »

Le badminton collégial est bien différent de celui du secondaire. Yu-Jade y découvre un tout autre monde. Entre autres, elle parle de la chimie d’équipe qui est plus intense au collégial, ce qu’elle attribue aux nombreux déplacements à l’extérieur qui rapprochent les badistes lors des heures de route à parcourir. Elle parle aussi du système de pointage qui fonctionne par cumulation de points en équipe plutôt qu’individuellement et des pratiques plus longues, plus intenses et plus fréquentes, ce qui lui semble indispensable étant donné que ses adversaires peuvent être beaucoup plus âgées qu’elle, jusqu’à 4 ans de plus, ce qui ne fait pas partie de la réalité du badminton au secondaire. La recrue est positive et motivée. « Cette année, même si l’équipe compte beaucoup de recrues, les provinciaux par équipe ne nous sont pas inaccessibles. Les coachs et les joueurs mettent tout en œuvre pour y accéder.

Athlète de la semaine

Chaque semaine, le mouvement Astrelles-Gaillards présente un athlète, toutes disciplines confondues, qui a réussi à se démarquer par son savoir-faire et son savoir-être. Andy Manzi a reçu cet honneur pour la semaine du 23 au 29 septembre grâce à ses performances sportives en cross-country. Lors de sa deuxième compétition de l’année, l’équipe de cross-country se rendait à Mirabel, la distance à parcourir étant de 8 kilomètres pour les hommes et de 6 kilomètres pour les femmes. Chez les hommes, 100 coureurs étaient au rendez-vous, et Manzi a réussi à décrocher la 12e position avec un temps de 28 minutes 45 secondes. Il s’agit d’un record personnel pour le jeune athlète qui en est à sa deuxième saison au sein de cette équipe, soit son meilleur classement et son meilleur temps en carrière au niveau collégial. « Au-delà de cette performance, Andy est le meilleur coureur de l’équipe depuis 2 saisons, ce qui ne l’empêche pas de travailler très fort à chacun des entraînements. Il est un bon coéquipier qui encourage et motive toute l’équipe », peut-on lire sur la page Facebook Astrelles-Gaillards du Cégep de l’Abitibi-Témiscamingue.

Christian Villeneuve est l’entraîneur de l’équipe de cross-country. Il se dit privilégié de pouvoir conseiller un coureur de la trempe de Manzi. « Il progresse par rapport à l’an dernier et je travaille son « mental » pour qu’il se fasse davantage confiance. C’est tout un athlète et je pense qu’il peut aller encore plus vite et être plus haut au classement. Il est d’accord. Il m’en parlait tantôt, en courant », raconte monsieur Villeneuve.

Même si la saison est encore jeune, déjà, ces 13 athlètes du Témiscamingue peuvent être fiers de leur accomplissement, soit celui d’avoir gagné leur place dans le club très sélect des Astrelles et des Gaillards.

About the author / 

Dominique Roy