Actualités

25 ans pour la résidence Bel-Humeur

0 535

La résidence Bel-Humeur, l’établissement privé pour personnes âgées autonomes à Lorrainville, fête cette année son 25e anniversaire. À la lueur des témoignages du fondateur Marcel Bordeleau et de la propriétaire actuelle, Myriam Gagné, on peut facilement comprendre que l’histoire de la résidence est remplie de passion, de persévérance et de désir d’aider son prochain.

Une idée qui germe

Lorsque la belle-mère de Marcel Bordeleau a emménagé chez lui et sa femme Noëlla Plante, il a construit dans leur maison un appartement de trois pièces pour celle-ci. En voyant comment elle était heureuse d’avoir son propre chez soi, monsieur Bordeleau s’est mis à rêver. Il imaginait comment d’autres aînés pourraient être heureux d’avoir leur propre appartement. C’est ce qui lui a donné l’envie de faire naître une première maison de personnes âgées à Lorrainville. « J’avais cette idée là en tête et je n’ai jamais regretté », exprime-t-il avec fierté.

« J’ai fait du porte-à-porte à Lorrainville et tout le monde a signé », se rappelle Marcel Bordeleau. Lorsqu’il est allé cogner à la maison autrefois aux Bellehumeur, qui est aujourd’hui la résidence, la propriétaire lui a offert de lui vendre sa maison à très bon prix pour réaliser son projet. Malheureusement, madame Bellehumeur est décédée avant que la transaction ne se fasse.

Un projet devenu réalité

Malgré des acheteurs prêts à payer cher pour la maison, Yvan Bellehumeur a tenu à honorer les souhaits de sa défunte mère et l’a vendue à Marcel Bordeleau à un prix très modeste, tel que prévu. Les deux familles sont par la suite restées très proches l’une de l’autre.

Le nouveau propriétaire avait alors entrepris les rénovations intérieures dès l’automne et les a finalisées le printemps suivant. Le carrossier de métier a ainsi construit une dizaine de chambres à l’intérieur de cette maison. « J’avais une liste d’attente en partant! Les gens venaient voir et trouvaient ça beau, et n’en revenaient pas que chaque résident avait sa propre chambre de bain. » Le couple a été l’heureux propriétaire de la résidence pendant près de six ans.

25 ans plus tard

Myriam Gagné est la propriétaire de la résidence Bel-Humeur depuis trois ans et s’y implique depuis les six dernières années. C’est son désir d’aider les personnes âgées qui l’a menée vers l’achat de cette maison. « Je pense que je suis à la bonne place pour pouvoir aider! », dit-elle avec un sourire dans la voix. Préposée aux bénéficiaires en plus d’être entrepreneure, elle gère beaucoup de tâches à la résidence. Son équipe et elle s’occupent de l’entretien ménager, de la lessive, de la cuisine, et des activités.

Récemment, le manque de clientèle soudain a donné du fil à retordre à madame Gagné. Bien que la liste d’attente fût remplie pendant près de six ans, il y a eu trop de départs et beaucoup moins d’arrivées en peu de temps. La situation étant exceptionnelle, la propriétaire attribue ce ralentissement au fait que la résidence Bel-Humeur accueille seulement des gens autonomes. Par conséquent, une bonne proportion de ces gens sur le territoire conserve leurs maisons plus longtemps et vont directement au CHSLD lorsqu’ils ne sont plus autonomes.

Myriam Gagné et Marcel Bordeleau s’entendent sur ce point : tout ce qu’ils souhaitent à la résidence pour les prochaines années, c’est qu’elle continue de carburer comme elle le fait depuis 25 ans.

About the author / 

Bianca Sickini-Joly