Actualités

Moment historique sur la scène municipale du Témiscamingue

0 488

C’est le lundi 8 janvier 2018 qu’a eu lieu la première séance ordinaire du conseil pour la nouvelle municipalité de Laverlochère-Angliers. Celle-ci se tenait à 19 h 30 dans les bureaux municipaux de Laverlochère. Même si les curieux étaient peu nombreux pour y assister, la frénésie était palpable au sein des élus qui semblaient enfin prêts à amorcer ce nouveau tournant après plusieurs mois de travail et d’études.

C’est le mot du maire et de la mairesse qui a marqué le début de l’assemblée. À tour de rôle, ils ont parlé de pages qui se referment et d’un nouveau chapitre qui s’ouvre. Ils ont qualifié l’événement de moment historique et mémorable tout en le définissant comme étant un regroupement plutôt qu’une fusion, un mariage consenti entre deux partis, une complémentarité de ces deux territoires. Ils ont associé les mots fierté, volonté, humilité, implication et courage pour parler des démarches qui ont mené à cette union.

Rappelons que c’est au mois de décembre que le regroupement Laverlochère-Angliers a été autorisé par le conseil des ministres à Québec. La fusion est donc effective depuis le 1er janvier 2018. Aucune élection n’avait eu lieu à l’automne 2017 dans ces deux municipalités parce qu’elles étaient en processus d’union.  Dans un cas comme celui-ci, les élections sont repoussées à l’année suivante. En attendant, un conseil provisoire est formé à partir des élus déjà en fonction. Celui-ci se compose donc de la mairesse et du maire, Lyna Pine et Daniel Barrette, de 4 conseillers d’Angliers, Cindy Cotten, Marcelle Vilandré, Madeleine F. Racine et Jacquelin Golinski, et de 4 conseillers de Laverlochère, Éric Bergeron, Sébastien Fortier, Normand Bergeron et Valérie Lemens-Turgeon. Madame Pine et monsieur Barrette assureront à tour de rôle la présidence des séances ordinaires du conseil, mais ils continueront à siéger tous les deux à la table des maires. En novembre 2018, les citoyennes et les citoyens seront appelés à élire une mairesse ou un maire ainsi que six conseillères ou conseillers, dont trois proviendront d’Angliers et de trois autres de Laverlochère, et ce, parmi toutes les candidates et tous les candidats qui voudront bien se présenter. En novembre 2022, lors des élections suivantes, il n’y aura plus de sièges attitrés pour Laverlochère et Angliers.

Certes, l’année 2018 en sera une ponctuée de défis pour cette administration qui est consciente des essais-erreurs qui l’attendent. Toutefois, c’est dans un esprit positif et rempli d’espoir que l’équipe anticipe l’avenir. Les étapes de démarrage, de rodage et d’arrimage sont bel et bien amorcées pour ces deux territoires qui forment maintenant une seule et même entité administrative.

 

Photo: Les membres du conseil municipal de Laverlochère-Angliers. Absente sur la photo: Mme Marcelle Vilandré

About the author / 

Dominique Roy