Actualités

Accueil et intégration des personnes immigrantes au Témiscamingue

0 83

« La diversité, on va l’apprivoiser pas à pas. » – Édith Kpodékon

Le 21 novembre dernier, les résultats d’une étude de besoins, réalisée par le Carrefour-Jeunesse-Emploi du Témiscamingue, ont été dévoilés lors d’un déjeuner réunissant divers partenaires liés à l’enjeu de l’accueil et de la rétention.

L’organisme en a profité pour présenter sa nouvelle agente de projet multiculturel, Édith Kpodékon, qui aura le mandat de créer des occasions de rencontre entre immigrants et non-immigrants.

« Les constats de l’étude sont en fait des réalités vécues tant par la société d’accueil que les personnes immigrantes. Maintenant il faut tirer des leçons et mettre des outils en place pour permettre au Témiscamingue d’être plus inclusif et accueillant », explique madame Kpodékon.

Un volet « formation » sera également mis sur pied et sera destiné aux groupes d’employeurs, municipalités et organisations souhaitant être certifiés « accueillants ». Des concepts tels que le choc culturel, les communications interculturelles et les divers statuts (permis de travail, résident permanent) pourraient être abordés.

Les idées d’Édith, en trois actions :

  • Mise en vedette du pays d’origine sous forme de café-rencontre;
  • Gala interculturel où l’on reconnait les diverses cultures, repas et tenues;
  • Cuisine collective pour partager des recettes d’ici et d’ailleurs.

Sur une note plus personnelle, madame Kpodékon explique comment elle a vécu son arrivée sur le territoire, en février dernier. « La transition la plus difficile s’est faite plus tôt dans mon parcours, lorsque j’ai quitté le Bénin pour la France. Mais lorsque j’ai déménagé au Québec et rapidement au Témiscamingue, tout s’est super bien déroulé. J’ai retrouvé cette familiarité des gens qui se saluent dans la rue, même s’ils ne se connaissent pas. Ça m’a rappelé mon pays d’origine. »

About the author / 

Catherine Drolet-Marchand