Actualités

Agrandissement de l’hôpital de Ville-Marie : du concret!

0 1772

Le Témiscamingue n’y croyait plus. Après moult annonces, reports et 10 ans d’attente, les choses prennent enfin forme pour l’agrandissement du Pavillon Sainte-Famille. C’est le ministre Luc Blanchette, qui en a fait l’annonce ce jeudi 21 décembre, accompagné d’Yves Desjardins, président directeur général du Centre intégré de santé et services sociaux de l’Abitibi-Témiscamingue (CISSSAT), Claude N. Morin, président du conseil d’administration du CISSSAT, la docteure Annie Léger, directrice des services professionnels et de l’enseignement universitaire, ainsi que Natacha Bernèche , architecte chez Artcad.

Le ministre Blanchette a été ferme sur l’annonce : « On n’est plus dans la spéculation ni les promesses, on est dans le concret. Les appels d’offres sont lancés depuis hier, pour une première pelletée de terre au printemps, après le dégel ». Ce dernier a expliqué le retard dû à l’inflation et à l’évolution des normes cliniques, qui ont gonflé la facture et retardé le processus. « Ce sont des beaux services de proximité que nous allons avoir. On va diminuer les allers-retours à l’hôpital de Rouyn-Noranda, qui se font présentement. C’est un signal fort et on en est très fier. On est conscients que beaucoup de gens désespéraient, mais ce n’est pas juste un agrandissement, c’est aussi une mise à niveau de beaucoup d’équipements et ça se rajoutait à la facture. On va avoir une modernisation des équipements et des processus », reprend-il. Il est aussi persuadé que cette modernisation va attirer de jeunes médecins désirant travailler avec des équipements à la fine pointe.

Madame Bernèche a ensuite procédé au dévoilement des esquisses et plans de cet agrandissement/réaménagement. L’agrandissement consiste principalement en l’ajout d’un 4e bloc en arrière de l’hôpital qui viendra fermer le U que forment les 3 premiers blocs existants. L’environnement se voudra beaucoup plus moderne et convivial, avec notamment un bloc opératoire et une salle d’urgences complètement neufs. Autre détail, le département de chirurgie d’un jour bénéficiera désormais de chambres confidentielles avec murs en lieu et place des rideaux habituels et en sera le seul équipé en région. La docteure Léger a beaucoup insisté sur les mises aux normes environnementales et cliniques dont l’hôpital va bénéficier : « C’est presque le Père Noël qui est passé cette année. Même si ça fait longtemps qu’on a écrit notre lettre! ».

 

Le projet est estimé à environ 40 millions de dollars et les travaux devraient s’échelonner sur 27 mois, à compter du printemps 2018.

About the author / 

Guillaume Gonzalez