Actualités

Au régime sans le savoir

0 58

La Journée internationale sans diète a lieu le 6 mai. Pour cette année, le thème choisi était « Êtes-vous au régime sans le savoir? ». L’objectif est de sensibiliser les gens qui se fixent trop de règles ou de limites sur leur alimentation.

En effet, qui n’a pas entendu une personne de son entourage se donnant des réglementations strictes sur tel ou tel aliment ou même pire, choisir de le bannir complètement de son quotidien. Sara-Jane Coutu-Loiselle, nutritionniste aux hôpitaux de Ville-Marie et Témiscaming-Kipawa explique : « On entend souvent parler des diètes restrictives, qui sont à la mode. Mais les gens souvent n’ont pas conscience que s’imposer des règles ou se restreindre par rapport à l’alimentation, c’est déjà une forme de diète ».

Selon la nutritionniste, si certaines personnes tiennent tout de même à réguler leur alimentation il faut néanmoins qu’elle reste variée, incluant les quatre groupes alimentaires afin d’éviter toute carence et ne pas diminuer drastiquement les portions. La nutritionniste mentionne que le cas échéant, le corps va vivre ces diminutions comme un stress et aura tendance à reprendre tout son poids.

Pour les personnes désireuses d’en savoir plus sur comment maintenir une bonne alimentation, il existe toujours le Guide alimentaire canadien, dont une nouvelle version devrait éventuellement disponible dans le courant de l’année. Sur ces révisions, madame Coutu-Loiselle mentionne : « On entend beaucoup que ça risque de tendre comme le Guide alimentaire brésilien. C’est-à-dire pas nécessairement accès sur des portions, mais plus sur la qualité des aliments, comme manger moins transformé. Aussi sur tout ce qui est relié au plaisir de l’alimentation aussi, comme cuisiner ou manger en famille »

About the author / 

Guillaume Gonzalez