Actualités, Chronique estivale

Béarn, Fabre & Laniel

0 439

Cet été, notre journaliste fait le tour des municipalités et des communautés autochtones du Témiscamingue dans une expérience immersive qui vise à découvrir et promouvoir la région. Elle invite les lecteurs à visiter et profiter des attraits du Témiscamingue en partageant sur les réseaux sociaux, des photos d’événements, d’activités et de paysages avec le mot-clic #visitetontémis

 

BÉARN

Saviez-vous que le nom de Béarn vient du régiment de Béarn, un détachement militaire ayant pris part à divers conflits, dont la Bataille de Fort Carillon? Cette municipalité est reconnue pour son aspect forestier, notamment avec son Usine de sciage de bois d’œuvre résineux et de production de copeaux de bois, Tembec, et ses nombreux lots intramunicipaux.

Béarn est entourée de nombreux lacs et rivières, ce qui en fait un lieu de ralliement pour les amateurs de plein air. Avec son populaire chemin de Pénétration, porte d’entrée de la Zec Kipawa, les chemins forestiers accueillent autant les camions 10-roues, que les amateurs de chasse, de pêche ou de motoneige.

En juillet, c’est le rendez-vous des amateurs de stock-car où les moteurs vrombissent pendant un week-end. Jeunes et moins jeunes peuvent aussi profiter des différentes installations, dont la patinoire couverte, les jeux d’eau gratuits au Parc du Centenaire et le terrain de balle. Ce terrain est réputé pour son sable, un « must » dans ce sport !

 

FABRE

En l’honneur de l’évêque Édouard-Charles Fabre, cette belle municipalité en bordure du majestueux lac Témiscamingue accueille de nombreux riverains. Lors de belles journées chaudes d’été, la plage publique de la Halte routière est un incontournable.

Au niveau économique, plusieurs fermes familiales agrémentent le paysage. Au cours de l’été, la vue des champs offre un agréable panorama. On y retrouve aussi le Centre de valorisation du Témiscamingue. L’Écocentre, le centre de transfert des déchets domestiques, le centre de mise en ballots des matières recyclables et la plateforme de compostage font du Témiscamingue une des régions les plus écologiques du Québec!

Au centre de ce village, on y retrouve bien entendu l’église et l’aréna qui servent de lieu de rassemblement. En juin, amateurs de chevaux se donnent rendez-vous pour une Journée équestre. Pour les amateurs de véhicules tout-terrain, Fabre héberge une piste de motocross où il est possible de s’en donner à cœur joie.

 

LANIEL

Laniel, ce territoire non organisé, est un joyau de la région. Avec son magnifique lac Kipawa, les amateurs de plein air et de nature s’y donnent rendez-vous. Le lac contient des sites naturels exceptionnels, dont la baie du Canal et une héronnière, deux aires de pique-nique aménagées sur l’île Clermont et l’île du Huard.

Le sentier de randonnée pédestre Grande chute est aussi un inévitable lieu de randonnée, avec ses 10 km, à pied l’été et en raquette l’hiver. Un sentier d’interprétation de la flore est aménagé sur 2 km. Les points de vue sur la rivière Kipawa, ses chutes, ses rapides et ses marmites sont à couper le souffle. Certains téméraires, en kayak, viennent se mesurer aux eaux tumultueuses de la rivière Kipawa. Dans les années 20, des films y ont été tourné par des cinéastes américains. Durant les années 50, l’actrice Lana Turner, mariée à un membre de la famille propriétaire du site à l’époque, a souvent marché dans ce sentier avec ses amis acteurs, dont John Wayne et Kirk Douglas.

Au centre du village, une murale de 110 mètres sur deux mètres de haut relate les moments historiques de Laniel. Les amoureux de la nature doivent définitivement faire un arrêt à Laniel! Ils seront époustouflés par les charmes de cette petite municipalité.

About the author / 

Karen Lachapelle