Actualités, Sports & Loisirs

Bilan Pirates avec Alain Mercier

0 231

Quel est ton bilan de la saison?
Le bilan est très positif. Quand je suis arrivé là, je savais qu’il y avait beaucoup de talent. C’est juste qu’il fallait exploiter les bons éléments dans un bon rôle. Ça a été accepté de leur part (ndla : les joueurs), c’est un peu ce qui a fait le succès de l’équipe en saison.

Ton bilan des séries?
Je ne peux pas dire que je suis satisfait. J’aurais aimé aller plus loin, j’envisageai d’aller au moins en finale pour la Coupe Russell. J’ai été un peu déçu de la manière que ça s’est passé avec Bradford. On jouait tout le temps dans l’après-midi, on n’avait pas un emploi du temps accommodant de leur part. Tandis que dans leur série suivante contre Almaguin, ils ne jouent que de soir. Mais cela dit, nous n’avons pas d’excuses : toutes les petites erreurs qu’on a faites, on les a payées cher.

Quel a été selon toi le point fort de cette équipe?
Le point fort c’est l’offensive, on était capable de générer beaucoup de buts (Ville-Marie est l’équipe qui a marqué le plus de buts dans la division nord avec 249 buts pour). La chimie et l’esprit d’équipe aussi. Les gars s’entendaient bien, personne n’était mis de côté. On avait vraiment une famille.

Son point faible?
C’est sûr que ça a été l’indiscipline, sur glace et hors glace. Ça a nui un peu, mais on l’a beaucoup amélioré. À la toute fin, on ne peut pas dire que les gars n’ont pas travaillé fort là-dessus. Les minutes de punition se réduisaient beaucoup vers la fin.

Quel a été ton meilleur souvenir cette saison?
C’est sûr que d’avoir gagné la Guerre de la 101 contre les Titans est une bonne chose. Mais je ne le mettrai pas non plus en avant par-dessus autre chose, je n’en ai pas un en particulier.

Ton pire souvenir?
Le pire souvenir c’est toujours le dernier match qu’on joue. Surtout avec une défaite crève-cœur comme ça, on méritait un meilleur sort.

 As-tu, comme les joueurs, une routine d’avant-match?
Pas vraiment. À part d’arriver 3-4h avant le début des games pour me préparer. Je veux être présent avant que les gars arrivent. Je n’arrive pas dernière minute. Je demande à mes gars qu’ils soient prêts pour jouer leur match, donc je dois donner l’exemple et être prêt moi aussi.

Est-ce qu’on se revoit la saison prochaine?
Si tout va bien oui! Je suis en train de préparer le précamp et le camp. Tant mieux si je me retrouve en arrière du banc. J’aimerais être là l’année prochaine pour relever le défi et emmener les gars à la coupe Russell.

Crédit photo: Facebook Alain Mercier

About the author / 

Guillaume Gonzalez