Actualités, Ontario

Chronique 100% Témis: Paul-Émile Barrette (Coop St-Eu)

0 293

Le Journal Le Reflet, en partenariat avec CKVM et TV Témis, est fier de vous présenter 100% Témis. Ne manquez pas les lundi à 19h, et ce, jusqu’au 30 octobre, le talk-show 100% Témis à TV Témis. En complément au contenu de l’émission, le Reflet vous présente cette chronique sous forme d’entrevue question-réponse.

 

Comment est partie l’idée de la Coop?
La municipalité de Saint-Eugène-de-Guigues, via l’agent de développement, avait organisé un sondage auprès de leurs citoyens. De ce sondage les citoyens voulaient avoir un lieu de rencontre pour pouvoir socialiser, discuter entre eux, bref un petit café bistro. Or en même temps, le dépanneur fermait ses portes donc un de service de proximité s’ajouta à la demande. À la suite de ce sondage, une rencontre entre les citoyens fut organisée par la municipalité. De cette rencontre la coop fut créée.

Comment de personnes se sont impliquées dans le projet?
Depuis le début, soit il y a environ 4 ans, je pourrais dire qu’il y a au moins une trentaine de personnes bénévole, citoyen et non-citoyen venant même de l’Abitibi. Sans compter l’aide de la Société de Développement du Témiscamingue, la MRC et les entreprises locales.

Quels ont été les plus gros défis d’un tel projet?
La demande de prêt financier, face à la valeur immobilière à la baisse ici en région éloignée. L’organisation de l’équipe d’opération quotidienne.

Quelle importance pour la population de Saint-Eugène joue l’ouverture d’une coop comme celle-ci?Elle offre l’opportunité de jouir d’un service de proximité local de qualité, avoir un lieu de rencontre afin de mieux connaitre son voisin.

Est-ce qu’on peut s’attendre à un développement de nouveaux services?
Oui, nous travaillons sur la location de 4 chambres au deuxième étage. Présentement nous avons ajouté des menus du jour, des plats santé pour emporter, des tartes, tourtières pour le temps des fêtes et bien d’autres.

About the author / 

Guillaume Gonzalez