Actualités, Chronique estivale

Lorrainville

0 351

 Cet été, notre journaliste fait le tour des municipalités et des communautés autochtones du Témiscamingue dans une expérience immersive qui vise à découvrir et promouvoir la région. Elle invite les lecteurs à visiter et profiter des attraits du Témiscamingue en partageant sur les réseaux sociaux, des photos d’événements, d’activités et de paysages avec le mot-clic #visitetontémis.

Ce qui frappe d’abord lorsqu’on arrive à Lorrainville, c’est l’église majestueuse dont le clocher surplombe le village. L’église emblématique a son cachet particulier. Peu importe d’où l’on arrive, c’est le clocher qui apparaît en premier à l’approche des entrées du village.

On remarque aussitôt l’accueil et la chaleur des habitants, ne serait-ce que par le soin que ceux-ci portent à leur propriété fleurie et bien entretenue. Le jour de la visite, Lorrainville était toute vêtue de printemps. Les rues embaumaient le lilas et le gazon fraîchement coupé.

Lorrainville, c’est un village animé par une école secondaire avec laquelle la communauté tisse des liens. Dernièrement, les élèves de menuiserie, chapeauté par Lucille Bougie ont construit des bancs de bois qui seront disposés dans le parc qui est actuellement en restauration.

Rencontré à la Salle du conseil municipal, le maire de Lorrainville, Simon Gélinas a soulevé quelques incontournables du Village. « Il faut goûter au fromage de la Fromagerie la Fromage au village, belle carte de visite pour la municipalité de Lorrainville, qui rayonne partout, même à l’extérieur du Québec. Je suis hyper fier des entrepreneurs qui comme eux, se renouvellent et réussissent à dynamiser notre municipalité. Avec le nouvel emplacement, ça redonnera une plus-value à notre rue principale », mentionne monsieur Gélinas. Toujours côté gastronomie, il nomme la poutine du Bournival : la poutine du Boubou, pour les intimes. « Ça fait partie d’une des bonnes poutines que nous avons au Témiscamingue. Ça vaut le détour », rigole-t-il.

Nous visitons aussi la bibliothèque municipale. Celle-ci est aménagée dans l’ancienne caserne de pompier, permettant ainsi de valoriser le patrimoine architectural. Un beau coin jeunesse est aménagé ainsi que de beaux fauteuils de lecture. Un extrait de La cigale et la fourmi décore un pan de mur. Plusieurs œuvres peintes par des artistes régionaux décore aussi l’endroit.

La municipalité a des projets pour attirer des familles et souhaite aussi améliorer son offre de services et d’attraits pour les touristes. « On a aussi le projet de dix mini-lots, dont le concept est de diviser une terre de la municipalité en divers petits lots pour faciliter l’accès à l’agriculture minimaliste. Des démarches sont entreprises en ce sens avec la Commission de protection du territoire agricole (CPTAQ). Le but est que des particuliers puissent générer un revenu agricole », informe monsieur Gélinas.  Ce dernier qui est lui-même agriculteur affirme que 95 % du territoire de Lorrainville est agricole. C’est donc un levier majeur pour la municipalité.

Un des prochains défis de Lorrainville, c’est d’axer sur le côté touristique, peut-être avec un futur musée. « C’est un aspect sur lequel le conseil travaille », d’avouer le Maire. Un musée sur l’agriculture, une mini-fermette à visiter avec les enfants, un musée sur l’histoire de la caserne de pompier au deuxième étage de la bibliothèque… les possibilités sont multiples!

À visiter, il y a aussi la Galerie Notre-Dame tenue par le sympathique artiste visuel Christian Paquette dont la tête regorge toujours de projet. Il y a aussi la place Artisanart où convergent bien des artistes témiscamiens.

Le sentier de l’observatoire du lac Zoël offre une belle expérience en forêt, malgré que la nature reprenne quelque peu ses droits sur les structures aménagées pour favoriser la marche. Le poste d’observation en vaut l’excursion!

Le sport extérieur est également un des points forts de Lorraiville. Il y a le terrain de soccer et la piste de course qui sert à l’école, mais aussi au Club de soccer FC Témis. Il est accessible à la population également. Avec le retour en force de la balle molle et du baseball, le terrain de balle est victime de sa popularité. « Il roule tous les soirs, l’horaire est saturé! Ça dynamise la municipalité. Quand on se promène le soir, on entend les gens jouer. Ça met de la vie.  Prochainement on changera les clôtures, il y aura un nouveau tableau marqueur », souligne le maire.

Après une balade à l’observatoire du lac Zoël, une visite de la bibliothèque et des bureaux municipaux accompagnée du maire, un arrêt à la Galerie Notre-Dame et un dîner-poutine au Bournival, l’impression demeure qu’il y en a encore à découvrir!

Partagez-nous vos incontournables de Lorrainville via nos réseaux sociaux!

 

About the author / 

Collaboration spéciale