Actualités, Sports & Loisirs

La complicité entre l’humain et le cheval

0 244

Nombreux sont les adeptes de sport équestre au Témiscamingue. Niky Robert, jeune agricultrice qui possède un élevage laitier et bovin en plus d’une culture céréalière et n’y fait pas exception.

« Ça m’a toujours habité. Avant même d’en faire, je dessinais des chevaux. La passion est réellement née alors que j’avais sept ans et que j’étais allée à la fête d’une amie qui possédait des chevaux. À partir de ce jour-là, j’ai commencé à rêver d’en avoir un à moi ». C’est à 11 ans qu’elle reçoit son premier cheval, et sa mère, aussi agricultrice s’intéresse à la discipline équestre. Ensemble elles suivent des cours et consolident les bases de la monte et du dressage.

Dès son jeune âge, elle a cependant une approche divergente de la norme en ce qui concerne sa relation avec l’animal. Alors que sa mère insiste pour qu’elle respecte les règles de sécurité, Niky est plutôt du genre à monter sans selle et à expérimenter d’autres façons de faire. Elle se désintéresse rapidement des cours traditionnels et continue son apprentissage en autodidacte.

Aujourd’hui avec son jeune cheval Blackjack qui a trois ans et avec Kid qui a cinq ans, elle s’inspire de méthodes préconisées en France qui gagnent tranquillement en popularité au Québec. Celles-ci se développent sur la base de la complicité entre le cheval et l’humain. Il s’agit du travail en liberté qui consiste à miser uniquement sur le lien de confiance entre le dresseur et l’animal. Le cheval a donc le choix de collaborer ou de partir. Ce qui est impressionnant, c’est que Niky réussit à développer des tours équestres dans ce contexte de liberté, à l’extérieur d’un manège, donc dans les champs et les espaces sauvages.

L’an dernier, elle a rencontré en France son idole en la matière. Anne-Gaëlle Bertho âgée d’à peine 20 ans est une prodige de l’équitation qui parcourt les Foires et festivals français pour faire des démonstrations. « Ça m’a vraiment encouragée à continuer dans cette voie », confie Niky Robert.

Depuis peu, elle donne des cours et prend des chevaux à l’entrainement afin de transmettre l’expertise qu’elle a développée. Elle a aussi une page Facebook où elle partage des photos et vidéos. Suivez-la : BlackJack Horsemanship.

About the author / 

Mathilde Mantha

Passionnée de lecture, d’écriture, d’art et de culture, elle a fait des études collégiales en littérature. Son désir de relever des défis l’a conduite au sein de l’équipe du journal le Reflet où elle peut contenter en partie, sa curiosité et son avidité d’information.