Actualités

Connaissez-vous votre journal? (3e partie)

0 25

UNE SEMAINE AU CŒUR DU JOURNAL

On est mardi, vous recevez votre journal tout frais dans votre Publisac (ou bien vous le ramassez à certains points de distribution) et vous vous apprêtez à le lire. Mais pour arriver dans vos mains ce mardi, un travail minutieux, débutant le lundi de la semaine précédente aura été mené par l’équipe. Pour celles et ceux qui se demandent à quoi ressemble le quotidien de votre journal, voici un exemple d’une semaine au cœur du journal Le Reflet.

Lundi matin, l’équipe, composée de la directrice générale (DG), du journaliste, de la conseillère en marketing, de l’infographiste et de la secrétaire-réceptionniste se réunit pour la réunion d’information. Durant ce meeting, sont d’abord discutés des sujets de la semaine qui seront à traiter, grâce à l’aide d’une plateforme virtuelle sur laquelle la DG et le journaliste prennent le soin de noter toutes les actualités témiscamiennes (exploitable ou non). Ensuite, c’est au tour de la conseillère en marketing de faire un état des lieux des publicités déjà rentrées pour la semaine et des clients potentiels à relancer, tandis que l’infographiste fait part des spécificités du journal de la semaine et une prévision du nombre de pages. Il faut savoir que le journal étant en format « plié », les conditions d’impression nous obligent à toujours avoir un nombre de pages multiples de 4. Ce petit détail peut vite s’avérer un casse-tête pour l’infographiste, selon l’évolution de la semaine.

Ensuite commence les tâches de chacun, le journaliste commence à faire ses contacts pour entrevue, la conseillère en marketing alterne téléphone et courriels auprès de ses clients, tandis que l’infographiste commence à faire la mise en page du journal, au fur et à mesure, grâce au stock délivré par ses 2 collègues. Cette dernière s’occupe aussi de mettre en ligne sur le site web le journal virtuel de la semaine. Le journaliste réalise la plupart de ses entrevues par téléphone, mais il lui arrive souvent de se déplacer pour des conférences de presses ou autre événement auquel sa présence est requise, et ce 7 jours sur 7. Le but de ses articles est de donner une information publique et neutre après la tenue d’événements. Il s’assure aussi de la présence du journal sur le web et les réseaux sociaux.

Le plus gros défi de l’équipe reste l’échéance hebdomadaire. Que ce soit pour le journaliste, quand certains contacts ne répondent pas aux demandes d’entrevues (ou ne souhaitent simplement pas en faire) ou bien la conseillère marketing qui doit s’assurer que le matériel de pub ou les approbations de clients arrivent à temps. Tout ce beau monde doit s’enligner pour que tout soit rentré dans la journée de jeudi. De son côté l’infographiste compose les pages du journal comme un gigantesque puzzle. Imaginez une page divisée en 32 blocs, chaque article, publicité, avis ou annonce compose les pièces du puzzle. Un changement ou annulation et il faut recommencer le puzzle! Tout en respectant un nombre de pages finales multiple de 4!

Heureusement l’expérience de l’équipe permet de résoudre chaque casse-tête, non sans quelques péripéties (l’équipe du journal est très agile!). Arrivé au jeudi, le journal approche de sa forme finale et la secrétaire-réceptionniste transmet les fameuses petites annonces qu’elle aura recueillies tout au long de la semaine.

Le vendredi, c’est la dernière ligne droite pour l’équipe. C’est aussi la dernière chance pour certains retardataires (lorsque le timing le permet). La grosse partie de la journée est consacrée à la révision et la correction du journal. Cette étape est vitale pour déceler les fautes, coquille ou oublis dans le journal. Malgré les vérifications chevronnées de l’équipe soucieuse de vous offrir des textes dans un français de qualité, il arrive malgré tout que des erreurs restent ici ou là, l’erreur est humaine après tout! Après plusieurs passages, le journal est enfin exporté en fichier PDF. Une dernière vérification du journal au complet a ensuite lieu avant d’envoyer le fichier pour impression le vendredi après-midi. Et voilà votre journal, parti chez l’imprimeur pour la fin de semaine, reviendra chez vous sous forme papier entre le lundi soir et le mardi, date de sortie du journal. Et maintenant qu’il est entre vos mains, toute l’équipe vous souhaite bonne lecture!

Photo: l’infographiste en plein montage du journal

About the author / 

Guillaume Gonzalez