Actualités

Controverse sur les rodéos : Le Festival Western de Guigues n’est pas inquiet

0 220

Un rapport sorti début avril suscite la controverse dans les milieux du rodéo au Québec. En effet, ce rapport vétérinaire, commandé par le professeur de droit Alain Roy de l’Université de Montréal (UdeM) et réalisé par le Dr Jean-Jacques Kona-Boun, médecin vétérinaire anesthésiste, conclut que les rodéos organisés au Québec sont illégaux. Il s’appuie sur la Loi sur le bien-être et la sécurité de l’animal, adoptée en 2015, qui interdit notamment les abus ou maltraitance envers les animaux.

De son côté, le Festival Western de Guigues, événement estival incontournable au Témiscamingue, souhaite toutefois relativiser. « Présentement je ne crierai pas au loup. Ce rapport est légèrement biaisé dans le sens où c’est juste l’avis d’un seul vétérinaire », déclare Roxanne Savignac, présidente du Festival Western de Guigues. Cette dernière s’avoue même surprise de la sortie de ce rapport, puisqu’à la suite des injonctions posées contre les rodéos du 375e de Montréal, et la controverse que cela avait déjà démarrée à l’époque, le dossier était déjà entre les mains du ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation du Québec (MAPAQ). Ce dernier travaille déjà sur la mise en place d’un protocole.

Madame Savignac rappelle aussi que la pratique des rodéos est déjà très encadrée, avec des vétérinaires sur places et des équipements régulièrement inspectés sur leur conformité. De plus, elle précise aussi que les éleveurs des animaux de rodéos sont extrêmement attentionnés envers leurs bêtes et les dressent en conséquence.

Concernant la suite, madame Savignac s’attend à une réglementation qui viendrait renforcer les pratiques déjà bien encadrées, mais n’est pas inquiète quant à la pérennité des rodéos, incluant celui du Festival Western de Guigues : « Ce n’est pas inquiétant pour les événements à court terme ».

Crédit photo: Facebook “Festival western de Guigues”

About the author / 

Guillaume Gonzalez