Actualités, Sports & Loisirs

Courir toujours plus

0 1404

Si le nom d’Andy Manzi ne vous dit peut-être rien, vous l’avez probablement vu courir. Ce jeune témiscamien accroc à l’exercice physique, s’est récemment découvert une passion pour la course. Il s’est notamment illustré en terminant premier pour la deuxième année consécutive la Course des Voyageurs (course d’obstacles sur 5km en 32min) ou encore premier au ½ marathon « Les petits pieds des bouts de chou » (21.1km en 1h24).

Le jeune homme de 17 ans (quoique blessé actuellement) s’entraine beaucoup pour se maintenir au niveau, de l’exercice pouvant aller jusqu’à 5 heures quotidiennement (course, musculation). Il se prépare d’ailleurs pour les prochains jeux du Québec à Thetford Mines puisqu’il sera dans l’équipe d’athlétisme de l’Abitibi-Témiscamingue. Il est à noter qu’Andy est aussi champion régional du 400 mètres avec un chrono de 54 secondes 83. Après son objectif serait de courir un marathon même s’il n’a pas encore de course précise en vue.

Et des kilomètres, il en avait déjà parcouru des milliers (pas en courant !) avant d’atterrir au Témiscamingue. Natif du Congo, il a ensuite passé une partie de son enfance au Burundi avant de déménager au Canada. À Edmonton, Alberta plus précisément, durant son primaire pour finir par entamer son secondaire 1 au Témiscamingue. « J’aime la région ici, les gens sont gentils et relax », lance-t-il.

Comme si ce n’était pas assez, Andy Manzi continue de courir ; mais après le ballon rond cette fois. Après plusieurs années de soccer de rue ou même futsal (soccer intérieur), le jeune témiscamien s’est enfin lancé officiellement dedans en jouant pour le U21-AAA du Boréal de Rouyn-Noranda. Il a même récemment pris part à la séance d’identification tenue par l’Académie de l’Impact de Montréal au mois de juin dernier. Fan de soccer depuis toujours (il rêve de devenir professionnel), le choix entre les deux disciplines n’est pas facile : « Je dirai que c’est 50/50. J’adore le soccer pour l’esprit d’équipe ; ce que j’aime dans la course c’est le dépassement de soi. Les deux ensemble, ça crée un équilibre ».

Photo: Andy Manzi, franchissant la ligne du 1/2 marathon « Les petits pieds des bouts de chou » (Crédit: Keith Benard)

About the author / 

Guillaume Gonzalez