Arts & Culture

En culture, on se donne les moyens de nos ambitions

0 47

Le 28 septembre dernier, la Commission culturelle témiscamienne, comité consultatif de la MRC de Témiscamingue, a présenté son nouveau plan d’action culturel qui débute en 2018 et se termine en 2022. Sur ces cinq années, ils mettront en place une quarantaine d’actions que l’on peut subdiviser en trois catégories : Agir, Être partenaire et Influencer.

Ce plan d’action a été adopté par la MRC de Témiscamingue deux jours plus tôt, donc le 26 septembre dernier. Il est issu d’une consultation publique, qui a eu lieu en novembre 2017, où plusieurs acteurs de la scène culturelle locale ont partagé leurs aspirations pour le développement culturel du territoire. La politique culturelle actuelle possède cinq axes, et les projets sont regroupés dans chacun de ces axes.

Le premier axe est de mettre en valeur l’art, la culture et le patrimoine témiscamiens. Pour ce faire, un des projets serait de mettre en place un circuit de visites patrimoniales, en partenariat avec le Baladeur. Cette initiative permettrait de faire connaître les attraits culturels et touristiques, peut-être aussi grâce à une programmation d’événements sur les lieux ou l’ajout de personnages costumés.

Le deuxième axe vise à rendre accessibles tous les secteurs culturels à toutes les générations et ce, dans l’ensemble du territoire. Une des idées de cette optique vise à rejoindre les 0 à 5 ans. Il s’agit d’«Artistes en CPE», un projet où des artistes se rendraient dans les CPE pour faire des ateliers, de l’initiation ou une prestation, dépendamment de l’art et du public.

Le troisième axe désire valoriser l’implication au sein du milieu culturel. Pour ce faire, il est certain que le travail des bénévoles doit être souligné. Les membres de la commission culturelle témiscamienne ont quelques idées pour y parvenir et l’une d’entre elles serait de réaliser une recherche sur l’implication bénévole dans le milieu culturel pour mieux en évaluer la valeur.

Le quatrième axe veut assurer la pérennité de l’offre culturelle existante, y compris celle des sites, des infrastructures et des services. Ils désireraient créer un maillage entre les milieux communautaire et culturel. Leur désir est de favoriser l’accès à la culture pour les personnes défavorisées, par des billets de spectacle ou des cours d’art, par exemple.

Le cinquième et dernier axe est de favoriser l’appropriation des nouvelles technologies par le milieu culturel. Un de leurs projets serait de réaliser de courtes capsules présentant les artistes témiscamiens et d’en faire la diffusion un peu partout afin de démystifier l’art.

Il y a plusieurs autres projets et idées dans le plan d’action culturel de la commission culturelle témiscamienne. Il est possible d’en faire la lecture sur le site Internet de la MRC de Témiscamingue.

About the author / 

Claudelle Rivard