Actualités

Découverte du terroir par le voyage

0 99
Crédit photo : Facebook/Eden rouge, Site Web/origine Nord.Ouest

Des entreprises agricoles et des agrotransformateurs offriront des haltes gratuites pour les voyageurs en véhicules récréatifs. Ceux-ci pourront stationner leur véhicule gratuitement sur les sites de différents producteurs du terroir. Nordvie, Fromages au village et l’Éden rouge participent à ce projet.

Le concept a été élaboré par l’entreprise Terroir en VR. Le coût d’inscription est de 105$ et ensuite, toutes les haltes situées aux quatre coins du Québec sont accessibles gratuitement. Il suffit de s’inscrire via la plateforme de réservation en ligne. Ce sont 119 haltes qui sont offertes à ce jour.

Karine Morin, vice-présidente des communications et du service à la clientèle chez Terroir en VR explique que l’idée est née lors d’un voyage en Nouvelle-Zélande où elle avait découvert plusieurs endroits grâce à un programme semblable. De retour au Québec, elle et sa partenaire d’affaires élaborent et bonifient le concept pour créer une offre qui répond au besoin du milieu. « En discutant avec les producteurs, on se rend compte qu’ils ont besoin de visibilité. Ce sont des passionnés de leurs produits et ils ont en commun le goût du partage. Ils ont envie de recevoir et de faire des rencontres », raconte madame Morin.

Le programme s’adresse à des voyageurs avides de découvertes et désirant sortir des routes touristiques habituelles. Il s’agit d’une expérience de voyage humaine et chaleureuse. Karine Morin croit aussi que le projet saura toucher une clientèle internationale.

Hélène Lessard, propriétaire de la Fromagerie au village participe à l’initiative. C’est une belle façon pour elle de contribuer à l’offre touristique en région. « C’est facilitant et intéressant pour les touristes qui voyagent en véhicule récréatif. Avec la possibilité de stationner le VR dans la cour de mon entreprise, il est tentant de se dire « je vais aller, oui en Abitibi, mais aussi au Témiscamingue », estime-t-elle.

Elle croit qu’il y a du travail à faire au Témiscamingue pour bonifier l’expérience touristique. « Je ne m’attends pas à ce que ma cour soit pleine cet été, on a du chemin avant d’avoir l’achalandage touristique du Saguenay-Lac-Saint-Jean. Quand je discute avec les fromagers artisanaux de Lac, ils me disent que ça roule tellement grâce au tourisme l’été, qu’ils ne peuvent pas fournir leurs distributeurs ».

Elle a aussi la conviction que les gens qu’elle rencontrera grâce à ce projet s’intéresseront davantage à ses produits suite à leur rencontre. « Si je leur offre une expérience intéressante, quand ils verront mes produits sur les tablettes de leur supermarché, ils ne les regarderont plus de la même façon ».

Si certaines entreprises se sentent interpellées par le projet, il est toujours possible de s’inscrire. D’autre part, les voyageurs d’ici peuvent aussi en profiter. Des haltes sont disponibles partout au Québec. Des vergers, fermettes, fromageries et bien plus vous ouvrent grandes leurs portes. Saurez-vous en profiter?

 

 

 

About the author / 

Mathilde Mantha

Passionnée de lecture, d’écriture, d’art et de culture, elle a fait des études collégiales en littérature. Son désir de relever des défis l’a conduite au sein de l’équipe du journal le Reflet où elle peut contenter en partie, sa curiosité et son avidité d’information.