Non classé

La démographie au cœur de la planification stratégique

0 115

Une dernière conférence organisée dans le cadre de la planification stratégique avait lieu le 11 janvier dernier avec le journaliste et économiste Alain Dubuc qui abordait la question du climat d’affaire avec quelque 70 personnes issues de différents secteurs d’activités. Cet événement donnait en quelque sorte le ton de la planification stratégique en cours ciblant les difficultés de notre économie locale, mais mettant aussi en lumière tout le potentiel économique du Témiscamingue perçu par quelqu’un venant de l’extérieur de la région.

Difficultés économiques et démographiques

Le conférencier a d’abord voulu repositionner l’économie locale dans le contexte économique québécois, ce qui permet, malgré les spécificités du Témiscamingue, de comprendre le climat économique globale qui se traduit partout en province. En ce qui concerne la démographie aussi les tendances se ressemblent dans les autres régions québécoises alors qu’on observe une population vieillissante, ce qui influe directement sur la main-d’œuvre disponible.

Miser sur notre potentiel de développement

Le conférencier a abordé la question de la culture qui est importante selon lui puisque l’effervescence culturelle « permet aux gens d’avoir un regard positif sur (sic) nous-même ». Il croit aussi que la culture peut être structurante puisqu’elle permet d’attirer des touristes, de mettre la région sur la map et de créer de la fierté. Il n’a ainsi pas négligé la question du tourisme qui met en valeur la beauté et les attraits d’une région tout en enrichissant la vie sociale et commerciale des résidents. Le conférencier a aussi mis l’accent sur l’importance de l’éducation et la persévérance scolaire qui sont à son sens essentiels au développement régional.

Où en est la planification stratégique 2017-2021?

À ce stade, les démarches entreprises autour de la planification stratégique consistent à l’écriture du plan, mettant en commun les idées ressorties au cours des treize entretiens de groupe qui ont eu lieu avec plusieurs acteurs témiscamiens venant de différents secteurs économiques.

Selon Tania Neveu, agente de développement à la SDT, la démographie est le nerf de guerre. Alors que la population témiscamienne a diminué de 2000 personnes en 20 ans, les statistiques annoncent une poursuite draconienne de l’érosion démographique. On estime que si la tendance se maintient, la population témiscamienne chutera de 500 individus d’ici les dix prochaines années. L’objectif premier du plan stratégique est donc de renverser la vapeur. Toujours selon Tania Neveu, les actions contenues dans le plan seront transversales, et très ciblées.

Elle souhaite aussi que ce nouveau plan stratégique implique toute la population. C’est ensemble que nous pourrons provoquer un changement. Elle affirmait d’ailleurs à propos de la démarche qu’elle était « le reflet de qui on est, mais aussi celui de qui on veut devenir ». Le rapport sera finalisé d’ici deux mois.

About the author / 

Collaboration spéciale