Actualités

La dernière messe à Fugèreville

0 627

L’église Notre-Dame du Mont-Carmel a vécu sa dernière messe le dimanche 4 novembre dernier. Il y avait 250 personnes présentes de près de quatre générations différentes. Des fidèles de Fugèreville, Laverlochère, Latulipe, Belleterre, Moffet, Laforce, Winneway, Ville-Marie, Rouyn-Noranda, Gatineau et de plusieurs autres endroits se sont déplacés pour la désacralisation de l’église de Fugèreville. Cette messe a été célébrée par Monseigneur Dorylas Moreau.

 

La désacralisation d’une église signifie que le bâtiment ne contient plus de culte catholique. « La foi continuera dans le cœur des fidèles de Fugèreville et je remercie du fond du cœur Laverlochère, qui les accueillera », explique l’abbé Normand Thomas, curé des paroisses de Laverlochère, Latulipe, Belleterre, Laforce, Moffet et Winneway et anciennement de Fugèreville. La décision de fermer l’église Notre-Dame de Mont-Carmel a été prise à cause du manque de personnes présentes pour les messes régulières. « Une moyenne de 3 personnes par dimanche, ce n’est pas suffisant pour conserver une église ouverte », précise l’abbé Thomas.

 

La messe a été empreinte de tristesse pour les personnes présentes. L’abbé Normand Thomas rapporte également le sentiment de deuil que vivent les gens. Certaines personnes ont travaillé très fort pour conserver cette église propre, rénovée et ouverte. C’est également difficile pour les gens qui ont été baptisés, confirmés, mariés ou qui y ont vécu le dernier passage d’un de leurs proches lors de leurs funérailles en ces lieux.

 

La cérémonie s’est terminée avec la bénédiction des fidèles par Monseigneur Moreau à l’extérieur de l’église désacralisée. L’abbé Normand Thomas est ensuite retourné à l’intérieur pour aller chercher ses effets et a vécu une grande émotion. « L’église me semblait vide. Je regardais les objets autour et je me disais que ce n’est pas cela qui remplit une église », indique l’abbé Thomas. Il a ajouté qu’il pense que ce vide s’explique par l’absence de la présence de Dieu.

 

Le bâtiment de l’église Notre-Dame du Mont-Carmel a été construit en 1921. C’est un trésor patrimonial qui fêtera son 100e anniversaire en 2021. Il sera racheté par la municipalité de Fugèreville.

L’abbé Normand Thomas pense que d’autres églises au Témiscamingue vivront certainement le même sort, mais la foi, elle, restera. « Tant que nous continuerons d’aimer, de nous laisser aimer, de vivre dans la joie, la paix, de nous entraider et de nous écouter les uns les autres, la foi et la joie de l’Église Catholique, ce que Jésus nous donne, va continuer par le partage de l’Amour entre nous », avoue-t-il.

About the author / 

Claudelle Rivard