Sports & Loisirs

Des épreuves pour tous les goûts

0 244

Une quantité phénoménale d’énergie a été dépensé le 23 juillet à Ville-Marie alors que le Festival des saines habitudes de vie se déroulait. En plus des traditionnels triathlons, de nombreuses activités physiques davantage participatives s’offraient aux athlètes. Ce sont 130 sportifs qui se sont inscrits dans le volet compétition pour cette édition.

Ian Clermont et sa famille – sa conjointe et leurs trois enfants – étaient présents pour la journée à la Baie des Pères à Ville-Marie. Adepte des longues distances, monsieur Clermont s’est même permis de se rendre à Ville-Marie la veille de l’épreuve… en vélo ! Une ballade de plus de 100 km et de 4 heures.

Des défis de taille

Ce sont donc les cinq membres de la famille qui ont pris part aux activités. Sa fille de 12 ans, Zoé, a complété un 5 km ; son garçon de 10 ans, Jérémie, a terminé le WIXX ; sa fille de 8 ans, Marie, a quant à elle complété l’initiation au triathlon. Sa conjointe, de son côté, a parcouru un 5 km alors que lui-même a accompli l’exploit de terminer un triathlon olympique. Le directeur administratif des Huskies n’était pas peu fier des réussites de sa progéniture. « Les enfants aussi étaient fiers d’eux-mêmes. Ils avaient certaines craintes avant les épreuves et ils les ont surmontées. »

Et quelle épreuve ont-ils trouvé la plus difficile ? « La partie natation, ce ne sont pas nécessairement de grands nageurs, mais ils y sont parvenus. » Il explique apprécier voir ses enfants se lancer des défis comme ceux rencontrés à la Baie des Pères, et que les sports individuels sont différents des sports d’équipe. « Ils sont seuls avec eux-mêmes, ils accomplissent tout par leurs propres moyens. Nous avons mesuré les distances une semaine avant pour les calmer et leur montrer qu’ils en étaient capables. » Il mentionne aussi le caractère impressionnant du lac Témiscamingue pour les plus jeunes.

Monsieur Clermont termine en soulignant la qualité de l’événement témiscamien. « C’est tellement un bel événement, un bel endroit, et les bénévoles sont extraordinaires. »

Un engouement qui ne se dément pas

Il y a quelques années, les épreuves du type « triathlon » étaient réservées à l’élite et aux athlètes de haut niveau. Or, ce n’est plus le cas aujourd’hui alors que monsieur madame Tout-le-monde peut maintenant s’adonner à ces activités. « Nous avons eu 130 participants pour les compétitions et environ 75 pour le volet participatif. Les gens ont compris qu’ils n’ont pas besoin d’être des athlètes pour participer à ce genre d’épreuve. Et les distances ne sont pas celles d’un Ironman, c’est plus accessible. Kinésiologie de profession, madame Lalonde se réjouit de cette popularité. « Notre objectif demeure d’initier les plus jeunes à la discipline. Cette année, nous avons eu 30-40 inscriptions. Et c’est un plus pour la santé en général que d’être actif. »

La réputation du triathlon de Ville-Marie ne semble plus à faire, et de nombreux sportifs de l’extérieur du Témiscamingue prennent part à l’épreuve. « Nous recevons de nombreux très bons commentaires sur l’organisation », termine-t-elle.

Les gagnants

Duathlon individuel Vincent Roberge 1 :08 :22.5
Valérie Marquis 1 :34 :35.3
Duathlon équipe Les Cousins 1 :14 :20.3
Triathlon olympique indiv. Dominic Proulx-Fournier 2 :20 :09.3
Julie Pagé 2 :31 :56.1
Triathlon olympique équipe Domaine des Ducs 2 :27 :27.8
Triathlon sprint individuel Olivier Thibodeau 1 :18 :58.6
Vanessa Brouillard 1 :29 :54.6
Triathlon sprint équipe Les Nouveaux arrivants 1 :26 :16.9
Triathlon sprint entreprise Projet Rapid Voith 1 :26 :13.6

About the author / 

Collaboration spéciale