Actualités

Deux hockeyeurs témiscamiens en Europe

0 858

Sacha Guimond

Encore cette année, Sacha Guimond fait partie de l’alignement des Sharks d’Innsbruck en Autriche. Cinquante-quatre matchs sont inscrits au calendrier de son équipe qui évolue dans la EBEL (Erste Bank Eishockey Liga). Celui-ci parle du niveau de jeu élevé de cette ligue, qui compte douze équipes, en raison du nombre de joueurs étrangers permis. En effet, près de 75% des joueurs des Sharks viennent de l’extérieur, soit huit Canadiens, trois Américains et deux Czech.

 

Le Témiscamien semble positif pour la saison 2018-2019. « Nous avons une excellente équipe. Mon entraîneur me fait beaucoup confiance. Je suis parmi les plus utilisés en termes de temps de glace, et j’espère avoir une grosse saison dans les deux sens de la patinoire, c’est-à-dire offensif et défensif », mentionne-t-il.

 

Outre le hockey, Sacha dit adorer cet endroit qui l’a accueilli pour pratiquer sa passion. « La ville est tout simplement incroyable. Je suis dans les Alpes, et la ville est située au milieu de plein de montagnes. C’est magnifique. La vie, ici, est super. Il y a plein d’endroits à visiter. Je suis collé sur l’Allemagne, l’Italie, la Suisse. »

 

Cédric Lachapelle

Quant au Témiscamien Cédric Lachapelle, ex-capitaine des Pirates de Ville-Marie, il entame une toute nouvelle aventure en sol européen. Ce sont ses contacts au sein des Pirates qui lui ont permis de signer un contrat avec Les Renards de Roanne, en France. « C’est Hugo Blum qui a parlé de moi à son agent. Celui-ci m’a contacté, et on a regardé ensemble ce que je voulais. Quelques semaines plus tard, Roanne a démontré de l’intérêt. Quand j’ai parlé avec le directeur général, je me suis rendu compte que c’était un bon ami à Nic Antonoff, l’assistant-entraineur chez les Pirates. Alors, tout de suite, j’ai eu de bons commentaires. J’ai signé peu de temps après », explique-t-il.

Pour cette saison de hockey sous le signe de la nouveauté, le mandat de Cédric semble clair, soit celui de bien relancer l’attaque et d’être fiable défensivement. « Il y a une certaine adaptation avec le système de jeu puisque c’est différent du Québec, mais j’ai confiance que je pourrai générer une bonne offensive, mentionne celui qui vient de mettre les pieds pour la première fois sur le continent européen. Il y a aussi l’arbitrage qui est différent et plus sévère. Le jeu est très propre. »

Dix-huit matchs sont au calendrier de ce club roannais composé majoritairement de Français et de six joueurs étrangers, soit trois Canadiens, un Letton et deux Tchèques. Lachapelle qui se dit accueilli avec beaucoup de respect espère connaître une saison fructueuse, lui permettant de décrocher un bon contrat l’an prochain. Comme objectifs personnels, il souhaite atteindre une moyenne d’au moins un point par match tout en soignant davantage son alimentation et sa préparation physique et mentale. « Ici, les gars sont dans une forme physique exceptionnelle. Au camp, par exemple, nous sommes sur la glace quatre heures par jour en plus d’avoir des courses à pied. C’est éreintant, mais c’est une belle remise en forme », confie-t-il.

 

Voilà donc une saison de hockey qui s’ajoute au parcours déjà exceptionnel de ces deux hockeyeurs témiscamiens!

About the author / 

Dominique Roy