Actualités, Arts & Culture

Encore plus la culture au Témiscamingue

0 17

La Corporation Augustin-Chénier reçoit un montant de 20 000 $ pour la réalisation d’un projet visant à rendre la culture encore plus accessible au Témiscamingue. Le financement provient à 50 % du Conseil des arts et des lettres du Québec (CALQ) et l’autre 50 % de la MRC de Témiscamingue.

« J’étais très surprise et enthousiaste de l’acceptation du projet au CALQ. C’est une subvention difficile à aller chercher et elle n’est pas toujours ouverte aux organisations », souligne Amélie Cordeau, directrice générale et directrice artistique des arts de la scène à la Corporation.

Trois projets sont visés avec ce financement. Le premier vise à soutenir la médiation culturelle au niveau scolaire. Il s’agit d’un partenariat avec le centre de services scolaires et les écoles pour sensibiliser à la culture. Une programmation jeune publique sera développée particulièrement pour les écoles. Ce projet vise à faire aimer la culture aux jeunes, mais surtout à les préparer avant qu’ils assistent à une activité culturelle ou à une diffusion afin de bien ancrer l’expérience en eux.

Le deuxième projet touche la Biennale internationale d’art miniature. La prochaine BIAM en 2020 sera une rétrospective des 15 dernières éditions. La Corporation Augustin-Chénier travaille à retracer les 92 gagnants des années antérieures pour cette activité. « Il faut revoir tout le concept de la BIAM pour 2022 et lui donner une twist plus contemporaine, mentionne madame Cordeau. Il faut accorder davantage de place aux artistes professionnels reconnus par leurs pairs et vivant de leur art, critère important pour notre bailleur de fonds principal ».

Le dernier projet et non le moindre, cible le développement de l’art public. « Ça fait des années qu’on parle d’un festival de murales ou d’une autre forme d’expression pour mettre en valeur les arts visuels et présentement il y a des opportunités pour le faire, »termine madame Cordeau. Ce dernier projet aura donc pour objectif de vérifier la possibilité de faire éclore l’art public au Témiscamingue, ce qui pourrait aboutir à un projet pilote pour le territoire.

Avec le financement obtenu, la Corporation Augustin-Chénier souhaite embaucher une nouvelle ressource, le plus tôt possible, pour travailler à mettre de l’avant ces projets.

Il faut mentionner que les demandes du CALQ sont analysées par un comité de pairs qui œuvrent dans différents champs artistiques. Les projets sélectionnés le sont au mérite et sur la base de l’excellence de leur proposition.

Crédit photo : Amélie Cordeau

About the author / 

Nadia Bellehumeur