Arts & Culture

Encourager le livre québécois un achat à la fois

0 91

Les auteurs Patrice Cazeault et Amélie Dubé ont lancé en 2014 l’initiative Le 12 août, j’achète un livre québécois. L’objectif est explicite : stimuler et dynamiser le monde du livre au Québec par une journée où les ventes augmenteraient considérablement.

C’est avec beaucoup d’humour que les fondateurs du mouvement ont écrit sur l’événement Facebook : « Si un gars peut amasser 50 000$ sur Kickstarter pour préparer un grand bol de salade de patates… je dis qu’on peut transformer le marché du livre, ne serait-ce qu’une journée, grâce à nous tous ».

Suggestions d’une auteure témiscamienne

Amy Lachapelle, auteure et éditrice chez les Éditions Z’ailées y va de quelques suggestions pour cette journée spéciale. « Un de mes derniers coups de cœur est Autopsie d’une femme plate de Marie-Renée Lavoie que j’ai lu d’un couvert à l’autre en 48h. C’est une écriture toute en simplicité et en métaphores. Même si Diane, le personnage principal a presque 50 ans (ce qui n’est pas mon âge) je m’y suis vraiment retrouvée. Elle représente bien la femme et finalement, elle n’est pas si plate ». Il s’agit effectivement de l’histoire de Diane qui vit une rupture difficile avec le père de ses enfants, celui qu’elle croyait être l’homme de sa vie. L’écriture se tient loin des clichés et explore plutôt la vulnérabilité, la force et la résilience du personnage à travers des scènes authentiques.

Elle suggère aussi la trilogie La bête de David Goudreault, thriller psychologique poignant et terrifiant où l’on se retrouve dans la tête d’un psychopathe. « C’est rare qu’on se retrouve face à un personnage méchant. Ça amène une réflexion différente… un autre regard. C’est très bien écrit », explique-t-elle. On est effectivement confronté à un personnage très crédible puisque l’auteur est travailleur social de formation et qu’il a travaillé dans le milieu carcéral. Il maîtrisé les schèmes de la délinquance.

Elle termine en suggérant un roman pour adolescent écrit par Manon Corriveau Côté : Amour, courriel et surnaturel. « C’est un très beau roman d’été écrit pour les ados, mais les adultes peuvent tout autant plonger dedans. Ça raconte l’entrée au secondaire, une période charnière dont nous nous souvenons tous. Ça se lit bien et ce n’est pas quétaine malgré les thèmes et l’histoire d’amour ». Effectivement, l’histoire de Jasmine qui entretient à distance une histoire d’amour avec un garçon rencontré dans un camp d’été est sensible et émouvante.

Lire Témiscabitibien

Acheter un livre québécois, oui, s’il vous plait (parce que les livres d’ici sont d’une grande qualité et qu’il y en a pour tous les goûts!), mais un livre d’un auteur de la région, c’est encore mieux! Pourquoi ne pas découvrir le succulent Coco d’Antoine Charbonneau Demers, Rouyn-Norandien qui a remporté le Prix Robert Cliche du premier roman? Se plonger dans La love de Louise Desjardins, dans Il pleuvait des oiseaux de Jocelyne Saucier, dans le dernier d’Yves Beauchemin? Autant d’auteurs(es) d’ici qui à travers leurs histoires et leurs personnages nous racontent.

 

Bon bouquinage et bonne lecture!

About the author / 

Mathilde Mantha

Passionnée de lecture, d’écriture, d’art et de culture, elle a fait des études collégiales en littérature. Son désir de relever des défis l’a conduite au sein de l’équipe du journal le Reflet où elle peut contenter en partie, sa curiosité et son avidité d’information.