Actualités

États du niveau des eaux au Témiscamingue

0 467

[CR] La MRC de Témiscamingue et les municipalités locales bordées par le lac Témiscamingue et les rivières des Outaouais et de Kipawa ont organisé un point de presse afin d’informer la population sur la situation du niveau des eaux au cours des derniers jours et pour les jours à venir.

Bien que le niveau et le débit des cours d’eau soient élevés et que la situation demeure préoccupante pour certains secteurs en bordure de ces plans d’eau, les autorités municipales tiennent à rassurer leur population. Les différentes équipes municipales sont présentes sur le terrain et continuent d’effectuer une surveillance très attentive en restant vigilantes et alertes aux changements. Le fait qu’il n’y a à peu près pas de précipitations de prévues prochainement ni de vent devrait permettre de garder la situation stable.

« Les élus, les directions générales et les employés municipaux sont à pied d’œuvre au cours des dernières semaines, pour pallier toute éventualité, advenant un débordement des plans d’eau identifiés à risques, par cette crue printanière. Leur implication aura certes contribué à mobiliser les bénévoles pour participer à la mise en place d’actions concrètes. Je tiens à saluer cette proactivité du milieu municipal, depuis les 10 derniers jours, face à cette situation inédite que nous vivons au Témiscamingue », de mentionner Claire Bolduc, préfète de la MRC de Témiscamingue.

Le lac Témiscamingue, la Rivière Kipawa et la Rivière des Outaouais, entre Angliers et Notre-Dame-du-Nord sont les seuls plans d’eau qui nécessitent une surveillance continue. Si les niveaux varient légèrement ces derniers jours, la montée s’avère moins grande que ce qu’avaient anticipé les différents experts liés à la régularisation des eaux de ces plans d’eau.

À l’heure actuelle, seules des inondations mineures sur des terrains privés ont été signalées. Aucune résidence aux abords de ces lacs ou rivières n’a été répertoriée comme étant inondée, les mesures préventives appliquées ayant évité d’éventuelles inondations.

« Nous avons réagi rapidement pour protéger certaines propriétés résidentielles aux abords du lac Témiscamingue et la situation, bien que préoccupante, demeure sous contrôle. Avec l’ouverture des vannes des barrages en amont de la municipalité de Notre-Dame-du-Nord ce dimanche, il s’est avéré essentiel pour nous de déclarer les mesures d’urgence, afin d’être prêt à intervenir pour protéger nos infrastructures routières dans des zones plus sensibles. Notre préoccupation demeure constante, particulièrement en lien avec l’impact de cette affluence de débit des eaux où nous craignons d’éventuels affaissements de terrain », d’affirmer Nico Gervais, maire de la municipalité de Notre-Dame-du-Nord. Ce sont 18 000 sacs de sable qui ont été installés à Notre-Dame-du-Nord depuis le 8 mai, grâce à l’aide de bénévoles généreux, pour protéger environ 9 chalets qui étaient dans des lieux à risques. Le débit d’eau est très rapide, mais ils s’attendent à ce que son niveau reste stable.

Le milieu municipal est en communication avec le ministère de la Sécurité publique et suit de près l’évolution de la situation et les conditions météorologiques. Malgré les prévisions de pluie attendue pour le week-end, les municipalités locales n’anticipent pas que les cours d’eau atteindront un niveau qui pourrait nécessiter des évacuations auprès de la population.

« Afin de soutirer au maximum l’eau en provenance de la crue printanière, les vannes du barrage des Quinze ont été ouvertes de façon graduelle ce dimanche, afin d’enlever de la pression sur le réservoir des Quinze. Cette action a rapidement été observée par les citoyens du secteur d’Angliers, alors que la « pompe house », les terrains de tennis et camping, ainsi que l’intersection des rues Rapide des Quinze et du Draveur ont été touchés par l’eau. Notre équipe municipale a rapidement été présente sur les lieux pour intervenir en cas de besoin. Nous demeurons à l’affût de la situation et discutons en continu avec la Sécurité civile pour suivre l’évolution de cette situation », d’expliquer le maire de la municipalité de Laverlochère-Angliers, Daniel Barrette.

À Guigues, la situation est stable et ils ont mis en place des moyens, entre autres des sacs de sable préventifs, et ils observent la situation chaque heure de chaque jour pour garder la population informée de tout changement possible. « Il n’y a eu aucune inondation dans notre secteur, mais certaines maisons sont à risques. La glace et les vagues sont nos ennemis en ce moment, mais les prévisions météorologiques nous annoncent des vents légers et une température stable. Je tiens à souligner l’apport des bénévoles et l’entraide que ce déploiement de mesures préventives à généré » de présenter Carmen Côté, mairesse de St-Bruno-de-Guigues.

À Ville-Marie, les résidences ne sont pas touchées par la situation, mais la montée des eaux à obligé la fermeture de la Marina ainsi que de la rampe de mise à l’eau jusqu’à nouvel ordre. « Habituellement, la mise à l’eau des voiliers devrait avoir lieu cette semaine, mais la Marina n’est pas sécuritaire pour le moment. De plus, il y a toujours de la glace sur le lac Témiscamingue » partage le maire de Ville-Marie, Michel Roy. En effet, il est confirmé que les deux marinas, celle de Ville-Marie et celle de Notre-Dame-du-Nord, seront toujours fermées ce samedi 18 mai, date d’ouverture de la pêche. De plus, les plans d’eaux sont très hauts, leur débit est très fort et plusieurs débris s’y retrouvent. Les pêcheurs sont donc invités à la plus grande prudence, restez vigilants et soyez prévenants.

« La MRC de Témiscamingue demande aux citoyens, particulièrement à ceux qui habitent près des plans d’eau, de consulter le site Internet de leur municipalité respective pour se tenir au courant de l’évolution de la situation. Les municipalités locales communiqueront avec la population via les médias sociaux et leur site Internet si la situation se dégrade et qu’elle doit passer en mode de veille ou d’alerte », de conclure la préfète.

Source : Lyne Gironne

About the author / 

Claudelle Rivard