Actualités

Les Fermes Boréales inaugurent les maternités porcines du Témiscamingue

0 366

Après tout un brouhaha qui dure depuis plus de deux ans, c’est le lundi 1er août, sous un chapiteau bien rempli, qu’avait lieu l’inauguration officielle des maternités porcines sur le site Gélinas de Fugèreville.

Ghislain Gervais, président de la Coop fédérée, Réjean Nadeau, président-directeur général d’Olymel, et Étienne Hardy, directeur principal aux productions porcines chez Olymel, étaient sur les lieux pour livrer discours et remerciements. Bien que messieurs Gervais et Nadeau aient fait bonne figure, il n’en demeure pas moins que c’est l’allocution de monsieur Hardy qui fut livrée avec le plus de fébrilité. Fier d’avoir contribué à ce projet, Étienne Hardy n’a pas hésité à comparer ses émotions à celle d’un triathlète amateur venant de terminer plusieurs ironman.

Pour la coupe du ruban, plusieurs invités d’honneur étaient présents dont, entre autres, Christine Moore, députée néo-démocrate de la circonscription d’Abitibi-Témiscamingue, Luc Blanchette, député libéral de Rouyn-Noranda-Témiscamingue, ministre délégué aux mines et ministre responsable de l’Abitibi-Témiscamingue et du Nord-du-Québec, ainsi qu’Arnaud Warolin, préfet de la MRC de Témiscamingue.

Les intéressés qui étaient sur place au moment de l’inauguration, ont eu le privilège de visiter les deux bâtiments répondant déjà aux normes canadiennes de Bien-être animal (BEA) qui seront exigées en 2024. Misant sur la bio-sécurité, toutes les installations, qui sont à la fine pointe de la technologie, ont été pensées pour faciliter le traitement des animaux tout en leur assurant un confort maximal.

Pour l’instant, seule la maternité porcine de Fugèreville est opérationnelle, créant ainsi 10 emplois directs. À l’heure actuelle, elle compte 2360 truies et 10 verrats. Les premiers porcelets ont d’ailleurs vu le jour au mois de mai dernier. Le projet de 50 $M, à terme, prévoit la création d’une cinquantaine d’emplois permanents dans la région. Quatre autres maternités verront le jour. La construction d’un bâtiment à Béarn devrait débuter dans les prochaines semaines.

 

About the author / 

Dominique Roy