Arts & Culture

Les jeunes et les arts de la scène

0 382
Crédit photo : Émilie Jacques

 

La finale locale de Secondaire en spectacle pour l’École Marcel-Raymond de Lorrainville  avait lieu le vendredi 24 mars, au Théâtre du Rift.

Incubateur de talents

L’école Marcel-Raymond participe à ce programme depuis neuf ans déjà. Selon l’enseignante chargée de projet Christine Laperle, plusieurs anciens élèves se sont dirigés vers des études postsecondaires en musique ou en théâtre après leur participation à Secondaire en spectacle. Les élèves y développent leur persévérance et leur créativité. C’est aussi un événement très rassembleur comme en témoigne l’élève de première secondaire, Maïna Gironne :

« J’ai vraiment aimé mon expérience, car tout le monde s’encourageait, se respectait, se tenait ensemble. Il n’y avait personne de mis de côté. Pour une première fois, puisque je suis en secondaire un, je suis vraiment fière de ma prestation avec deux filles de secondaire cinq qui ont bien voulu me prendre sous leurs ailes ».

Pour plusieurs des participants, Secondaire en spectacle est un événement annuel qui a une importance particulière. C’est une chance de montrer leur savoir-faire, d’échanger avec d’autres artistes en herbe, et de goûter à l’expérience de la scène. Pour certains, c’est une occasion unique alors que pour d’autres, c’est l’étincelle qui influencera leur vie en mettant leur passion à l’avant-plan.

Pour la finissante Julie-Rose Jacques qui se rendra à la finale régionale avec son groupe d’interprétation musicale, Secondaire en spectacle est une expérience marquante de son passage à l’école secondaire. « C’est une aventure qui m’a permis de découvrir une énorme passion pour la musique. Pour moi, ça représente l’ouverture d’esprit, la joie que l’art de la scène peut apporter à des adolescents et la découverte des talents de notre région et de tout le Québec. Secondaire en Spectacle m’a permis de m’épanouir sur une scène ».

La culture et la persévérance scolaire

Secondaire en spectacle contribue aussi à la persévérance scolaire, comme le croit Christine Laperle : « (…) un tel programme peut influencer certains jeunes, car parfois, le fait d’avoir des pratiques avec leur groupe leur donne une raison de se lever le matin.  Ça leur donne un but à atteindre.  Il y a vraiment beaucoup de développement au niveau sportif dans les écoles, mais parfois, le domaine socioculturel est négligé ou ne prend pas la même importance. Pourtant, l’estime de soi des élèves impliqués grandit, à coup sûr, à chaque participation.

Juliette Lefebvre Tardif, finaliste avec son groupe de chant le souligne également. « Pour moi, Secondaire en spectacle a été une motivation pour rester à l’école quand je ne voulais plus y aller.  Je sais que ça a aussi aidé d’autres jeunes. C’est motivant de voir nos efforts appréciés à leur juste valeur quand on monte sur scène. »

Chose certaine, secondaire  en spectacle permet aux jeunes de s’accomplir et d’atteindre des objectifs. «J’ai appris beaucoup de choses, j’ai beaucoup aimé l’énergie de la foule et je suis de plus en plus à l’aise sur scène!  Je voulais, depuis longtemps, chanter sur la scène du Rift », confie le jeune Alexandre Perron.

Plusieurs élèves se rendront donc à La Sarre le 31 mars prochain pour les qualifications de la finale provinciale.


Voici la liste des finalistes :

Les gagnantes et gagnant dans la catégorie création danse est le groupe Huit temps : Eryka Jolette, Élodie Bergeron, Anabelle Mayer, Pascale Côté, Alexia Girard, Aryane Gingras, Augustin Larivière, Carol-Ann Larouche Héroux, Charlotte Perron, Milly Gauthier et Ariane Barrette / Crédit photo Gabriel Ladouceur

 

Les gagnantes dans la catégorie interprétation musicale le groupe Histoires enchantées : Mégan Gaudet-Roy, Élicia Mayer, Annabelle Gingras, Juliette Lefebvre-Tardif, Julie-Rose Jacques et Carol-Anne Larouche Héroux /Crédit photo Gabriel Ladouceur

Élicia Mayer, Coup de cœur du Jury pour sa création musicale Quand je disais /Crédit photo Gabriel Ladouceur

About the author / 

Mathilde Mantha

Passionnée de lecture, d’écriture, d’art et de culture, elle a fait des études collégiales en littérature. Son désir de relever des défis l’a conduite au sein de l’équipe du journal le Reflet où elle peut contenter en partie, sa curiosité et son avidité d’information.