Arts & Culture

La MRCT se transforme en lieu d’exposition alternatif

0 173

Le 15 mars dernier, sous forme de 5 à 7, avait lieu l’inauguration d’un tout nouveau projet de la Commission culturelle témiscamienne, comité consultatif de la MRC de Témiscamingue. Plus d’une vingtaine de personnes étaient présentes pour le vernissage d’une exposition d’œuvres d’art dans les salles de conférence de la Municipalité régionale de comté du Témiscamingue (MRCT). Pour cette première édition, il s’agit de l’exposition Intemporel de l’artiste Diane Desrochers de St-Édouard-de-Fabre.

L’idée

Depuis 2012, la Commission culturelle du Témiscamingue avait mis en place le projet des Cartes de souhaits qui permettait de mettre de l’avant des œuvres d’artistes du territoire de manière originale. Le projet s’est essoufflé car de moins en moins de cartes étaient envoyées et les membres de la commission ont eu l’idée de transformer les bureaux de la MRCT en lieu d’exposition alternatif. La proposition a été apportée aux artistes régionaux qui se sont montrés très intéressés. Les appels de dossier ont donc eu lieu en décembre dernier.

L’artiste

Un jury a été formé pour analyser les différents candidats et leur choix s’est arrêté sur Diane Desrochers. Madame Desrochers a débuté sa recherche en peinture à la fin des années 1990. Elle détient un certificat en art de l’UQAT ainsi qu’un certificat en peinture du même établissement. Intemporel est constitué de 15 tableaux de peintures animalières, non naturalisme, où l’animal devient une métaphore de l’homme. Les différents tableaux représentent les étapes de vie, les inquiétudes, les doutes ou les joies des hommes, mais imagé par différents animaux. « Je suis très touchée et également surprise d’avoir été la première choisie pour exposée dans les salles de conférence de la MRC de Témiscamingue », raconte Diane Desrochers.

Ces œuvres contiennent énormément de couleurs et de textures nous emportant dans un univers près de l’onirisme. Comme par exemple, Entre deux mondes qui contient plusieurs couleurs et nuances et qui représente un cheval dans un décor craqué, désertique et rouge. D’autres ont un effet frappant comme Point d’impact 2 qui représente un renard avec une ligne courbée en contraste saisissant avec son fond noir. Lors de la rencontre du Conseil de la MRC du 20 mars, Diane Desrochers a présenté son travail aux élus du territoire. Les œuvres de madame Desrochers seront présentées jusqu’au 1er juillet 2019.

Et il y en aura d’autres

Les expositions sont situées dans les salles de conférence qui sont régulièrement utilisées pour diverses réunions. Le projet offre un cachet de 400$ à l’artiste exposée et, si le budget le permet, la MRC fera l’acquisition d’une de ses œuvres. L’objectif est de présenter deux expositions par année, une du mois de mars à la fin du mois de juin et l’autre du mois de septembre à janvier. Il y aura donc un nouvel appel de propositions d’expositions le 10 juin prochain et les artistes de la région sont invités à soumettre leur candidature.

About the author / 

Claudelle Rivard