Actualités, Chronique estivale

Laverlochère

0 118

Cet été, notre journaliste fait le tour des municipalités et des communautés autochtones du Témiscamingue dans une expérience immersive qui vise à découvrir et promouvoir la région. Elle invite les lecteurs à visiter et profiter des attraits du Témiscamingue en partageant sur les réseaux sociaux, des photos d’événements, d’activités et de paysages avec le mot-clic #visitetontémis.

 

En arrivant à Laverlochère vers la fin de l’après-midi, on ne peut ignorer la vitalité de cette charmante localité. La fin des classes a sonné et les rues fourmillent d’enfants qui se rendent à la maison, avec une petite escale pour certains, au parc de la Marmaille. Quelques minutes plus tard, c’est sur leur vélo que les enfants se promènent. L’école comme un cœur battant irrigue les rues de la municipalité.

L’école primaire est un bel atout pour la municipalité. Dernièrement les élèves ont assisté à une réunion du conseil et ont même eu la chance de débattre certains points. L’apport de la communauté à l’éducation des élèves apparait essentiel.

Pour plusieurs Témiscamiens, Laverlochère représente la frénésie de la Rigolade du printemps qui ouvre en grand le bal des festivités estivales. Pour les résidents, Laverlochère c’est aussi un patelin qui favorise la qualité de vie, notamment, celle des familles.

En ce sens, le parc est très bien aménagé et il est intergénérationnel. Des modules pour adultes permettent « aux grands » de bouger autant que les enfants. La patinoire, particulièrement attrayante, accueille patineurs et hockeyeurs l’hiver, tandis que l’été, des aires de jeux peintes aux sols sont accessibles. Le terrain de tennis est aussi particulièrement bien entretenu et attire des citoyens d’autres municipalités.

Rencontré dans les bureaux municipaux du Village, le maire, Daniel Barrette, nomme ce qu’il préfère de sa municipalité. « Il faut bien sûr découvrir la collection de nids de Guêpes de monsieur Gagnon. C’est quelque chose qui nous permet d’avoir une offre touristique intéressante », mentionne-t-il. Effectivement, ce musée expose l’imposante collection qui a même une mention parmi les records Guinness. « Il y a aussi les sentiers de l’Entrevent, idéal pour le ski de fond l’hiver et parfait pour la marche l’été. On installera très bientôt des panneaux d’interprétation puisqu’il y a des blocs erratiques, qui sont de gros rochers issus de la fonte des glaciers. C’est impressionnant », informe monsieur Barrette.

À Laverlochère on peut aussi prendre la direction du rang de Baby et se rendre au Lac des seize. Il faut passer par le rang aussi pour visiter le magnifique et notoire ranch de la Ferme du Centaure tenu par Orphée Guy, une femme passionnée et passionnante.

Le Maire parle aussi du soin que la communauté apporte aux aînés. « Nous avons des aînés actifs qui prennent part aux activités de la municipalité. D’ailleurs des Olympiades pour personnes âgées sont organisées le 22 juin par le Relais de l’amitié. Il y aura un pique-nique et plein d’activités. Notre Cercle des fermières compte aussi près de 80 membres, ce n’est pas rien! », observe-t-il.

Daniel Barrette s’avoue aussi fier des citoyens de sa municipalité : « Le village est propre, fleuri, on est chanceux d’avoir du monde impliqué », explique-t-il. Il considère aussi que Parmalat qui engage une cinquantaine d’employés est un moteur économique important. Le gym Énergie Cardio favorisent les saines habitudes de vie et permet à la population de demeurer active.

Laverlochère a une énergie conviviale et familiale. Partagez-nous vos activités coups de cœur à faire dans cette municipalité! Utilisez le mot-clic : #visitetontémis et partagez vos photos sur les réseaux sociaux.

About the author / 

Collaboration spéciale