Actualités

Le Festival des Folies Franco-Fun, une tradition bien établie depuis 14 ans

0 31

Du 25 au 28 avril 2019 se tenait la 14e édition du Festival des Folies Franco-Fun à Temiskaming Shores. D’année en année, l’événement ne cesse de gagner en popularité puisqu’il s’agit d’un rassemblement communautaire festif et populaire chez les francophones fiers de leur culture et de leur langue.

Depuis la première édition en 2006, le festival se renouvelle. Le conseil d’administration, composé de Roger Brazeau, Jean-Claude Carrière, Annie Joyal, Linda Labonté, Ghislain Lambert, Rolande Melong, Anne-Marie Loranger et Priscilia Loranger, a le vent dans les voiles et laisse place chaque année à l’innovation.

Nouveautés

La pièce de théâtre O’ Bar, présentée par la troupe Grouille ou Rouille d’Earlton, faisait partie des nouveautés de l’édition 2019 du FFFF. Ce sont plus de 125 personnes qui ont assisté à l’événement, un nombre considérable de spectateurs pour une pièce qui en était à sa troisième représentation dans la région.

Les Jeux olympiques franco-ontariens ont également connu du succès. L’activité qui se déroulait pendant les journées scolaires de jeudi et de vendredi ciblait les élèves de la 4e année à la 8e année. Ceux-ci devaient relever des défis dans différentes catégories : histoire, géographie, personnalités franco-ontariennes, musique, vocabulaire et outils et objets d’antan. L’école Assomption d’Earlton fut couronnée championne de ces jeux en remportant 4 des 6 défis.

Pour les élèves de la 11e année et de la 12e année, la Chasse franco-extrême leur a permis de participer à des épreuves en se rendant dans les entreprises et les organismes participants. L’action était au rendez-vous dans le centre-ville de New Liskeard où l’on pouvait voir les élèves courir d’une porte à l’autre sous la pluie battante du vendredi après-midi.

Succès

Selon Ghislain Lambert, membre du conseil d’administration, la diversité des activités et le côté intergénérationnel du festival sont des éléments gagnants. Pour chaque édition, le comité prévoit un peu de tout pour tout le monde. La Soirée canadienne est un classique et demeure l’événement le plus populaire de tout le festival. Cette année, même des gens du Témiscamingue québécois étaient du rendez-vous. Les Rats d’Swompe, trio musical originaire du Nord et de l’Est ontarien, animaient la soirée avec violon et chansons à répondre. Le groupe était aussi accompagné d’autres artistes franco-ontariens du domaine de la chanson, soit Gabrielle Goulet, Roxanne Dubé et Brandon Girouard.

Justin Rivard fut le gagnant du tirage des 1 000 $. Le Brunch Richelieu-Timiskaming a connu une année record avec ses 140 personnes présentes. La Messe du dimanche a permis de souligner le double héritage catholique et francophone de la communauté. D’ailleurs, la chorale en a fait vibrer plus avec son chant d’ouverture qui n’était nul autre que Notre Place.

« On est satisfaits, d’année en année, de l’appui que l’on reçoit de la communauté. On prend notre place au sein de la communauté et on a un bel appui de la ville de Temiskaming Shores. De plus en plus, le festival est un événement attendu par plusieurs », constate Ghislain Lambert.

Bénévoles

En plus des huit membres du conseil d’administration, ce sont plus de 100 bénévoles qui se dévouent au bon déroulement des festivités. Jean-Claude Carrière a beaucoup appris de ses expériences passées. Il se souvient des années où tous les organisateurs voyaient à tout. Aujourd’hui, chaque membre s’occupe d’une activité en effectuant les tâches de A à Z. Ainsi, l’épuisement de courir d’un lieu à l’autre est moindre. « C’est la première année que je suis reposé à la fin du festival », mentionne-t-il. D’ailleurs, le comité est prêt à accueillir d’autres membres et à recruter d’autres bénévoles. Que les intéressés se manifestent puisque la 15e édition, qui aura lieu du 30 avril au 3 mai, est déjà en préparation!

About the author / 

Dominique Roy