Actualités

Le Rift souligne le travail d’un artiste de passage au Témiscamingue

0 78

Le vendredi 16 août dernier a eu lieu au centre d’exposition du Rift à Ville-Marie, une rencontre avec l’artiste Douglas Scholes et le commissaire Eric Mattson. Cet évènement a rassemblé une vingtaine de personnes et s’inscrit parfaitement au sein de l’exposition estivale en cours au Rift sur la thématique du territoire. En effet, l’artiste a présenté sous forme de vidéo un extrait de ses quatre jours de recherches sur le territoire témiscamien. Ses recherches portent sur un volet du projet « Territoires explorations » que dirige le commissaire Eric Mattson. « Ce projet se déroule en étroite collaboration avec des artistes et a pour but de caresser les problèmes environnementaux en les définissant. Les artistes n’ont aucune obligation de production. Le résultat c’est la relation avec les gens, les liens qu’on tisse avec la population du territoire visité. Le projet est financé par le Conseil des arts et des lettres du Québec et prend en compte ces 4 lieux : le Témiscamingue, les Îles de la Madeleine, Kamouraska, Rouyn-Noranda et l’Île d’Anticosti », a expliqué monsieur Mattson, porteur du projet Territoires explorations.

Au Témiscamingue, l’artiste accompagné du commissaire ont visité et travaillé au Musée Reva crée par Réjean Gaudet et sur les sites d’enfouissements et de tris de Fabre et de Laniel. Ces expéditions leur ont permis de repérer les excès de nos consommations, les déchets qui s’accumulent à la surface de la terre, les déchets enfouis dans le sol. Ils ont plus passé du temps au Musée Reva où l’artiste a effectué une série d’actions : la découverte du lieu, son appropriation, le rangement, le nettoyage, la prise de photos, etc. Le Musée Reva est un musée secret dissimulé dans les bois de Ville-Marie qui regorge des milliers d’objets du quotidien trop souvent mis au rebut alors qu’ils peuvent encore servis. « J’ai été fasciné par le Musée Reva. C’est un endroit qui reflète notre société actuelle, notre consommation. Il existe sur nos territoires, plusieurs Musées Reva qu’on doit entretenir afin d’éviter aux objets de notre consommation de tomber dans l’oubli. J’ai déposé au Musée Reva, un objet retrouvé sur le site d’enfouissement que je laisse les visiteurs découvrir. Je suis très heureux de mon séjour au Témiscamingue », a mentionné monsieur Scholes.

Le matériel et les informations collectées pendant ce séjour témiscamien feront partie d’un projet plus large. L’artiste n’a pas encore défini pour le moment le type de projet. Le projet « Territoires explorations » du commissaire Eric Mattson poursuivra dans les prochains jours à Rouyn-Noranda et aux Îles de la Madeleine.

About the author / 

Édith Kpodékon