Actualités

Le village de la Northern Quebec Power renaît de ses cendres

0 193

Le samedi 21 septembre dernier a eu lieu, près de la centrale des Rapides-des-Quinze à Saint-Eugène-de-Guigues, le dévoilement d’un panneau historique réalisé par l’artiste de Rouyn-Noranda Michel Villeneuve. Monsieur Villeneuve a reproduit intégralement le village de la Northern Quebec Power entre 1920 et 1965, en se basant sur une ancienne photo. Le village était localisé tout près de la centrale hydroélectrique des Rapides-des-Quinze. Il a été construit dans les années 1920 pour héberger les travailleurs et leurs familles. Vers 1965, il comptait 14 familles et sept autres restaient de l’autre côté de la rivière des Quinze. Il s’y trouvait même une école pour la scolarisation des enfants. Le village a été fermé vers 1970, à la suite de l’acquisition de la centrale par Hydro-Québec dans le cadre de la nationalisation de l’électricité en 1963.

L’évènement a été organisé par Récré-Eau des Quinze, en collaboration avec Hydro-Québec et la Société d’histoire du Témiscamingue. Étaient présentes plus d’une centaine de personnes, notamment les enfants des travailleurs de la centrale et du barrage. « Les maisons ont été construites par l’entreprise Northern Quebec Power pour les travailleurs au début de l’électrification des mines au Québec et en Ontario. Il avait des familles de trois cultures qui cohabitaient. Environ 2000 personnes ont vécu dans ce petit village. Plusieurs anciens résidents gardent un souvenir fort de la grande liberté qu’ils ont connue au village alors qu’ils étaient enfants et qu’ils n’ont pas retrouvée ailleurs », a expliqué Jacques Larouche, un des bénévoles de Récré-Eau des Quinze. Un bon nombre de partenaires et de bénévoles ont contribué à la réalisation de ce beau projet et ont permis aux participants de passer de bons moments et de revivre des souvenirs. « C’était une très belle journée. Les gens en parlent. Les anciens résidents et les travailleurs étaient heureux de se rencontrer. C’était un beau moment de partage de souvenirs et d’anecdotes », a mentionné monsieur Larouche.

Dans la continuité de cet évènement, la Société d’histoire du Témiscamingue organisera, en début d’année prochaine, une conférence sur l’électrification. Hydro-Québec continuera aussi de mettre en valeur toute l’histoire des centrales et du réseau hydroélectrique. Le panneau est installé en permanence près de la centrale des Rapide-des-Quinze.

Crédit photo : Michel Villeneuve

About the author / 

Édith Kpodékon