Actualités, Non classé

Les grands honneurs pour une Franco-Témiskamienne

0 1290

Chaque année, six francophones provenant des quatre coins de la province de l’Ontario reçoivent la médaille de l’Ordre de la Pléiade pour leur contribution à l’épanouissement de la langue française. Madame Réjeanne Bélisle-Massie d’Haileybury fait partie des récipiendaires qui recevront l’insigne à la cérémonie qui se déroulera au printemps 2019 à l’Assemblée législative de l’Ontario.

C’est par courriel que Madame Bélisle-Massie a appris la grande nouvelle le jeudi 6 décembre dernier. « À première vue, je croyais que c’était une arnaque. Je croyais que c’était le capitaine qui m’annonçait avoir gagné une croisière », raconte-t-elle à la blague. Même si son étonnement est palpable, il n’en demeure pas moins que cette reconnaissance est l’aboutissement d’un long parcours en tant que francophone convaincue et convaincante.

En effet, dans la communauté francophone du Témiskaming ontarien, Réjeanne Bélisle-Massie fait partie de ceux qui ont choisi d’être dans la parade plutôt que de la regarder passer. Au fil des ans, ses implications se sont multipliées dans différents domaines. C’est avec beaucoup de fierté qu’elle parle de sa carrière d’enseignante à l’ESSM et de coordonnatrice au Centre d’éducation des adultes, de sa présidence à l’ACFO Témiskaming, de son travail au sein du conseil d’administration à la Galerie d’Art du Témiskaming, de sa collaboration avec la ville de Temiskaming Shores, de son implication au Centre culturel ARTEM, au Festival des Folies Franco-Fun, au Village Noël, etc.

Partout où elle passe, Madame Bélisle-Massie s’assure que les francophones puissent y trouver leur place. Elle a donc fait en sorte que le site web de la Galerie d’art du Témiskaming soit bilingue, qu’il y ait une composante francophone au Pied Piper Kisdshows, que la communauté francophone soit incluse dans la planification stratégique et les projets culturels de la ville de Témiskaming Shores, que le point de vue des francophones fasse partie intégrante des Tournées interactives communautaires du Témiskaming du Centre culturel ARTEM, etc.

Parmi ses implications les plus récentes, elle se dit vraiment fière du Village Noël Temiskaming qui a déjà remporté le titre du Meilleur nouveau festival hivernal avec un budget de moins de 500 000 $ et qui fait actuellement partie des six marchés de Noël qu’il faut absolument visiter dans la province, selon Tourisme Ontario.

« Être francophone, c’est ma langue, ma culture, mon patrimoine, mon identité. Si on veut transmettre notre patrimoine à la prochaine génération, il faut la vivre et la faire rayonner. Il faut s’impliquer et il faut mettre l’épaule à la roue », mentionne-t-elle. Bref, pour Réjeanne Bélisle-Massie, la francophonie, c’est un véritable mode de vie, et avec un parcours aussi riche, il allait de soi que lui revienne cette reconnaissance des plus prestigieuses.

About the author / 

Dominique Roy