Actualités

Les travaux reportés au pont-évacuateur

0 79

Des travaux avaient été annoncés au pont-évacuateur de la Centrale Rapide-des-îles ce printemps mais la crue des eaux a obligé leur report de quelques semaines. Déjà, des travaux d’excavation ainsi que la mobilisation de l’entrepreneur avait eu lieu, mais la crue historique des eaux de ce printemps à compliquer les choses et, pour des raisons de sécurité, ils ont dû retarder les travaux de plongée.

Certains travaux d’excavation avaient débuté et ils les ont remplis car ils ne voulaient pas laisser les travaux en plan. Ils avaient seulement installé les barges pour les plongeurs, mais aucun n’avait plongé car le niveau d’eau était trop élevé et le débit était trop fort. Cela aurait été dangereux pour les plongeurs. À la suite de la crue, ils ont réalisé différents calculs.

« Les simulations de niveau se font par calculs et par modèles théoriques. Avec la crue que nous avons récemment eue, nous avons pris plusieurs mesures des niveaux d’eau. Il s’agit de données supplémentaires que nous utiliserons pour faire une revue de conception d’ingénierie », explique Éric Hamelin, Chef-projet des installations de production pour Hydro-Québec.

Il a ajouté qu’il s’agissait de la raison pour laquelle ils prenaient un temps d’arrêt dans le projet. De plus, s’ils continuent les travaux, il y a un risque qu’ils doivent les remanier vu les informations que les nouvelles données pourraient apporter.

Ce temps d’arrêt leur permettra de revoir leur conception et ils reprendront les travaux soit à l’automne ou au printemps prochain, dépendamment de quand la revue de conception sera terminée. Une crue d’automne ou la température, vu l’hiver qui peut être assez précoce en région, pourraient également venir intervenir dans le temps de reprise des travaux. Pour ces diverses raisons, ils prendront une décision en fonction de ce qui semble le mieux pour l’échéancier de l’entrepreneur concernant le début des travaux entre l’automne ou le printemps prochain. Vu les travaux, l’accès au pont-évacuateur était fermé et la route de Rapide-des-îles, utilisée comme raccourci pour les gens se déplaçant entre Notre-Dame-du-Nord et Angliers, également. Elle a été réouverte le vendredi 28 juin dernier.

About the author / 

Claudelle Rivard