Arts & Culture

Quand littérature jeunesse et théâtre se rencontrent

0 17

Le 1er décembre, à la galerie de La Fontaine des Arts, avait lieu le lancement du livre pour enfants de Louise Lavictoire ; Un monstre dans la gorge. Un lancement qui s’est très bien déroulé avec une cinquantaine de personnes toutes aussi enchantées les unes que les autres. Maude Mayrand-Légaré, l’illustratrice de cette histoire, était également présente. Ce livre, édité par Les Éditions En Marge, est une histoire qui a été conçue pour être lue à voix haute, à mi-chemin donc entre le théâtre et le conte.

 

Ce conte, pour les enfants à partir de 3 ans jusqu’à environ 8 ans, raconte l’histoire de Baptiste, un jeune écolier à l’imagination fertile, qui se retrouve cloué au lit à cause d’un virus qui lui cause de la fièvre. Le jeune garçon est persuadé qu’un monstre-dragon crache des flammes dans sa gorge. Baptiste entrera en relation avec son virus et leurs conversations le mèneront, finalement, vers la guérison.

 

L’aventure de Un monstre dans la gorge a commencé une journée où madame Lavictoire était malade. « J’étais grippée et désirais fortement me soigner. J’ai donc faire quelques recherches sur Internet afin de trouver des trucs ou bien des remèdes de grand-mère pour mon cas. Je me suis même demandé si l’autohypnose pourrait fonctionner » avoue Louise Lavictoire. C’est dans cette quête qu’elle a découvert la vidéo d’un sophrologue avec une théorie pour le moins étonnante. « Selon lui, les virus envahissent nos corps parce qu’ils désirent nous égaler et devenir aussi grands et intelligents que nous. Pour se guérir, nous aurions simplement à parler à notre virus pour lui expliquer qu’il ne pourra jamais nous égaler et lui demander de quitter notre corps » explique madame Lavictoire. Cette théorie n’a peut-être pas fonctionné sur le virus de l’autrice, mais l’a inspirée pour l’histoire de Baptiste.

 

Lors du lancement, madame Lavictoire a réalisé une lecture publique du conte où elle jouait l’ensemble des personnages, accompagnée par la projection des images du récit. Depuis deux ans, elle réalise une maitrise en science de l’éducation et son sujet se concentre sur les enfants du jeune cycle du primaire et la lecture vivante, la lecture publique. « Ce récit est un arrimage de tout ce que je fais en tant que comédienne et animatrice dans des écoles », indique l’autrice.

 

Les deux semaines suivant son lancement, Louise Lavictoire réalise des ateliers en CPE à Ville-Marie avec six groupes différents en collaboration avec la commission culturelle témiscamienne. Les ateliers comprendront la lecture vivante du conte, avec la projection de ses illustrations, et se termineront par un atelier avec les enfants. Un monstre dans la gorge a également une page Facebook « Un monstre dans la gorge – Livre Jeunesse ». Cette page permet à la population, et aux enfants, de poser des questions, mais aussi de trouver les informations pour se procurer ce conte.

About the author / 

Claudelle Rivard