Actualités

Une lumière pour se souvenir

0 172

Le Centre de prévention du suicide du Témiscamingue a organisé un événement rassembleur dans le cadre de la Journée internationale des endeuillés par suicide qui se tenait le 17 novembre 2018. Dans les alentours de 19 h, les gens se sont retrouvés au kiosque en haut du Parc du centenaire de Ville-Marie pour illuminer un ballon en souvenir d’un être cher décédé par suicide ou tout simplement pour témoigner de leur soutien à ces personnes endeuillées. Malgré le froid causé par les grands vents, une vingtaine d’adultes et même quelques enfants ont pris part à l’événement.

 

Les ballons étaient illuminés de l’intérieur par une lumière Del et attachés par une ficelle. Ne désirant pas que les ballons s’envolent et polluent l’environnement, l’équipe avait décidé de conserver les ballons attachés pour pouvoir les récupérer une fois l’événement terminé. Les ballons lumineux ont donc été montés au ciel et, une fois ceux-ci tous en hauteur, la foule a pris une minute de silence en mémoire de ces personnes perdues. Plusieurs des participants ont décidé de rapporter leurs ballons à chérir. Le Centre de prévention du suicide du Témiscamingue servait du café et du chocolat chaud sur place.

 

Ce genre d’activité peut faire une belle différence pour les personnes endeuillées. Ces activités permettent, entre autres, de continuer à supporter les gens qui ont perdu une personne chère par suicide. « Ça permet de leur montrer que nous sommes là pour eux. Ce n’est pas parce que la perte date que la douleur est partie, loin de là », explique Lynda Clouâtre, directrice du Centre de prévention du suicide du Témiscamingue. La minute de silence a été un moment plus émotif de la soirée mais, dans l’ensemble, l’ambiance était conviviale. « Étonnamment, malgré la tristesse du sujet, l’illumination des ballons était un moment de partage, de rassemblement et même de rires ! », ajoute madame Clouâtre.

About the author / 

Claudelle Rivard