Actualités

Notre histoire à tous

0 232

Le 5 juillet dernier a eu lieu une annonce très importante de la part du gouvernement du Canada et de Timiskaming First Nation. En effet, le gouvernement s’est engagé sur la voie de la réconciliation avec les peuples autochtones et à l’établissement d’une relation de nation à nation. Ils ont signé une entente pour établir une fiducie pour la cogestion du lieu historique national d’Obadjiwan-Fort Témiscamingue.

L’entente

Au travers de cette entente, ce lieu historique, connu sous le nom Fort Témiscamingue-Obadjiwan a changé son appellation pour Obadjiwan-Fort Témiscamingue.  Le nom Obadjiwan signifie en langue anishnabe « Là où l’eau monte dans les rapides ». C’est suite à des négociations qui ont duré une vingtaine d’années entre les chefs de la communauté anishnabe et le gouvernement du Canada que cette entente historique est signée. En plus de la nouvelle appellation, le lieu historique sera désormais géré en partie par la communauté. Cinquante pour cent de la propriété du lieu historique a été transféré dans une fiducie afin de mieux représenter l’histoire autochtone. La copropriété permettra de protéger l’histoire et la culture autochtone avec la participation directe de Timiskaming First Nation dans la gestion du lieu. Un conseil de gestion sera formé et sera composé de huit représentants, quatre seront nommés par Parc Canada et les quatre autres par la Corporation Obadjiwan. Ainsi, ils seront à même de discuter et participer de façon active dans la gestion du lieu.

« Ç’a été un travail de longue haleine, mais je suis très content de cette entente. Ç’a été un long processus avec plusieurs discussions. Nous aurons désormais l’occasion de nous entraider pour mieux honorer qui nous sommes. Nous sommes fiers de notre culture et nous désirons la partager à tous », a déclaré le Chef Wayne McKenzie de Timiskaming First Nation.

L’annonce a commencé avec diverses cérémonies et chants et, entre autres, une marche où toutes les personnes présentes se suivaient avec les anciens de la Timiskaming First Nation, suivie des habitants de la communauté et en terminant avec toute autre personne présente. Cette cérémonie représentait les gens de la Timiskaming First Nation qui nous accueillait sur leur territoire. Grâce à cette nouvelle entente et à la nouvelle appellation du lieu, le lieu témoignera de manière significative les 6500 années d’utilisation et d’occupations des terres par les Autochtones à Obadjiwan et dans les environs du lac Témiscamingue. Ils ont également procédé au dévoilement de sa nouvelle plaque de la Commission des lieux et des monuments historiques du Canada. 

La Commission des lieux et monuments historiques du Canada a pris des mesures pour augmenter le nombre de désignations autochtones dans le cadre du Programme national de commémoration historique. Plusieurs autres ententes ont eu lieu avec les Premières Nations d’un peu partout au pays et chacune d’elle est différente. Actuellement, 144 lieux historiques commémorent des thèmes autochtones et 66 personnes et 58 événements autochtones y sont désignés d’importance historique nationale.

About the author / 

Claudelle Rivard