Actualités

Parc national d’Opémican : une ouverture historique pour le Témiscamingue

0 232

Le 22 juin dernier avait lieu l’ouverture officielle du Parc national d’Opémican au pavillon d’accueil du parc dans le secteur de la Pointe-Opémican. Pour cette occasion, le Parc faisait journée portes ouvertes et environ 1000 personnes s’y sont déplacées pour festoyer ou pour camper, dépassant largement les attentes de l’équipe du parc.

Afin d’inaugurer cette journée, une petite cérémonie a eu lieu, pendant laquelle le directeur du parc, Dany Gareau, la préfète de la MRC de Témiscamingue, Claire Bolduc, ainsi que le président de Tourisme Abitibi-Témiscamingue, Émilien Larochelle, ont pris parole. « Le parc est l’une des onze destinations mondiales à voir en 2019. On souhaite que cette destination-là soit la première dans le cœur de tous les Témiscamiens et Témiscamiennes », a déclaré la préfète.

Rabais pour les Témiscamiens et samedis festifs

Lors de la cérémonie, la préfète a annoncé qu’afin que les Témiscamiens puissent profiter le plus possible du parc, la MRC s’engage à payer 50 % du tarif par entrée journalière et 25 % du tarif par laissez-passer saisonnier, encourageant ainsi les citoyens à aller profiter du nouveau site touristique.

Quant à lui, le directeur du parc a annoncé que chaque samedi de la saison, une programmation spéciale sera de mise, permettant aux visiteurs qui n’étaient pas présents à la journée de samedi dernier de vivre à leur tour « l’ouverture officielle » d’un parc national, chose qui n’est pas très courante. Pour ce faire, le parc travaillera avec des partenaires, des municipalités et des communautés locales.

Installations

Surnommé le « nouveau-né des parcs nationaux », le Parc national d’Opémican, dans le secteur de la Pointe-Opémican, comporte une dizaine de prêts-à-camper ainsi qu’une soixantaine de terrains de camping accompagnés de blocs sanitaires.

Nouveau-né

Étant donné qu’Opémican est le plus récent des parcs nationaux, sa construction a pu bénéficier de l’expérience des autres parcs existants, permettant ainsi au site témiscamien d’avoir des installations et des sentiers de haute qualité, mais aussi de grande durabilité. « Opémican possède les plus beaux « spots » du réseau, les plus beaux prêts à camper. Opémican va être une référence, un modèle pour les autres parcs », a déclaré André Despatie, directeur des opérations des parcs nationaux secteur Ouest à la Sépaq.

Rappelons que l’avancement des travaux de construction du parc ont été perturbés par dame Nature, notamment par les incendies de l’été dernier, mais aussi par la crue des eaux du printemps, qui a emporté le pont menant à la Grande Chute, qui sera accessible par un ancien réseau de sentiers du Chemin Topping n’appartenant toutefois pas au parc. « On flotte sur un nuage en ce moment. Il y a eu des moments où on y croyait moins, mais il y a eu tellement de résilience et d’engagement de la part de tout le monde qu’on est extrêmement contents aujourd’hui d’avoir réussi à ouvrir pour le début de la saison », conclut Dany Gareau.

About the author / 

Juliette Lefebvre Tardif