Arts & Culture

Un Pow wow qui rapproche les peuples

0 213

La journée nationale des autochtones est célébrée depuis 21 ans au Canada. Pour l’occasion, le Fort Témiscamingue Obadjiiwan recevait un Pow wow de la communauté de Temiscaming First Nation (TFN).

La journée nationale des autochtones est fêtée depuis 21 ans au solstice d’été. Le chef de TFN Wayne Mckenzie affirme que partager leurs rituels ancestraux aide à resserrer des liens entre autochtones et allochtones. « C’est sur une base de respect, d’amour et d’honneur que nous sommes ici aujourd’hui », lance-t-il avec simplicité et éloquence. Dans un bref entretien, le chef Mckenzie informe qu’encore aujourd’hui, la transmission du savoir et de la culture traditionnelle autochtone se fait beaucoup par l’oralité. L’art est aussi un moyen important qui rallie la communauté. « Les aînées apprennent aux plus jeunes qui eux, apprendront à leur enfant. Nous utilisons beaucoup les chants et la danse pour garder la culture vivante », affirme-t-il.

Chants, danses, costumes, rites et mets traditionnels autochtones étaient donc mis de l’avant lors de cette journée. Un feu sacré était allumé où il était possible de faire une prière en y jetant une poignée de tabac et un peu de cèdres. Plusieurs membres de la communauté étaient présents et acceptaient de montrer et parler de leur culture avec ouverture et générosité. Les couleurs flamboyantes des costumes, le soleil radieux, le paysage majestueux du site, la présence de groupes scolaires ont fait de cette journée, un moment privilégier d’échange et de partage. Josée Latraverse, superviseure du site considère également l’importance de se rassembler et d’apprendre à mieux se connaître. « C’est rare qu’on vive des moments comme ça. Je trouve ça très riche. Cette année, notre programmation s’articule autour de la thématique autochtone », annonce-t-elle.

D’ailleurs, TFN sera de plus en plus présente au Fort Témiscamingue puisque le site historique nationale est en discussion avec la communauté afin de reconnaitre leur contribution historique et territoriale à ce lieu : « une entente qui permettra à TFN de prendre part plus active aux activités du Fort Témiscamingue. Il s’agit de faire une plus grande place à leurs traditions et culture, autant au niveau culinaire, qu’artistique et spirituel. La finalité de cette entente-là, c’est vraiment de vivre des journées comme aujourd’hui », informe Daniel Beaudin, gestionnaire des lieux historiques ». Cette entente est unique au Canada.

About the author / 

Mathilde Mantha

Passionnée de lecture, d’écriture, d’art et de culture, elle a fait des études collégiales en littérature. Son désir de relever des défis l’a conduite au sein de l’équipe du journal le Reflet où elle peut contenter en partie, sa curiosité et son avidité d’information.