Actualités

Rodéo du camion : virage familial réussi!

1 292

Crédit photo : Darcy Brisson


Nuages gris et boucane noire ont plané sur Notre-Dame-du-Nord à l’occasion du Rodéo du Camion qui maintient sa popularité année après année, beau temps comme mauvais temps. Toujours très convoité, il est un des plus gros festivals de camionnage de l’Amérique du Nord.

Les organisateurs du Rodéo du Camion travaillent depuis quelque temps déjà à redorer l’image du festival afin d’en faire un événement sécuritaire et agréable pour les familles. La démarche a été décrite dans un documentaire réalisé par Émilie Jacques et produit par TV Témis. L’affluence nombreuse de festivaliers vers Notre-Dame-du-Nord (on parle de près de 60 000) vient avec son lot de défis pour une petite municipalité d’à peine plus de 1000 habitants. Difficile de contrôler les excès et les foules. Après quelques années d’adaptation, le comité organisateur a entrepris un virage afin de ramener le festival sur le droit chemin, un chemin où est exercé un contrôle, mais qui favorise encore et toujours un esprit festif qui demeure au cœur du Rodéo. Cette année, l’organisation a été saluée une fois de plus pour sa gestion qui laissait peu de place aux failles.

 Show de boucane et plaisir

Mais c’est d’abord et avant tout les camions et les camionneurs(ses) qui volent la vedette au Rodéo. Pascal Labranche, entrepreneur de Témiscaming a toujours entretenu une passion pour le camionnage et la machinerie. Il a participé pour une dixième fois au Rodéo de Notre-Dame-du-Nord. C’est un habitué qui, jusqu’à récemment, pouvait courir jusqu’à quatre ou cinq festivals du genre par été. « Cette année, comme j’ai beaucoup de travail, j’avais décidé de ne pas y aller. J’ai changé d’idée parce que j’aime ce festival et qu’il est local. Je trouve ça important d’encourager ce qu’on a chez nous », raconte-t-il. Il a participé aux courses, mais aussi au show n’shine où il a remporté le prix du plus beau camion ainsi qu’une deuxième place au prix du plus beau chrome.

Pour reprendre les mots de monsieur Labranche, le Rodéo, c’est une atmosphère incomparable, c’est le plaisir de compétitionner (et de gagner!) et c’est la fierté des camionneurs. On peut rajouter que cette année, c’était aussi un spectacle de Dan Bigras avec le groupe local Boomerang en première partie pour lancer les fêtes. C’est aussi les traditionnels exposants itinérants qui donne une ambiance de fête foraine, la côte des courses noir de monde et de boucane, les jeux gonflables et l’Eurobungee pour les enfants, et bien plus!

About the author / 

Mathilde Mantha

Passionnée de lecture, d’écriture, d’art et de culture, elle a fait des études collégiales en littérature. Son désir de relever des défis l’a conduite au sein de l’équipe du journal le Reflet où elle peut contenter en partie, sa curiosité et son avidité d’information.

  • Lysandre Rivard

    Il y a quelques fautes dans le texte. Mais c’est un très bon texte !