Sports & Loisirs

Les Royals de Témiscaming atteignent la finale du Provincial!

0 156

Les Royals de Témiscaming se sont rendus en finale du tournoi provincial qui s’est jouée dans leur ville cette année. La population était au rendez-vous et la foule, qui comptait près de 400 citoyens, acclamait fièrement son équipe locale.

Les entraîneurs Denis Bordeleau et Raynald Nepton sont très fiers de leur équipe qui a travaillé très fort pour se rendre au bout de cette aventure. Lorsqu’ils ont décidé de faire le régional, ils ont travaillé beaucoup la stratégie afin de gagner en efficacité sur la glace. Les entraîneurs soulignent le travail de Patrick Gélinas qui est venu en renfort pour coacher l’équipe. La gérante Marsha Kovalskie a aussi été d’une aide précieuse dans l’organisation des tournois et la logistique que cela implique.

Après trois belles victoires, les Royales se retrouvent face à une équipe de l’Estrie pour la demi-finale. Monsieur Bordeleau raconte ce match décisif qui a été extrêmement serré. « On perdait 2-0 à la fin de la deuxième période, mais les joueurs ont remonté ça en troisième. Le but gagnant a été marqué à 0,8 seconde de la fin. C’était très émotif! » Les deux entraîneurs s’entendent pour dire que la nervosité était palpable lors de cette partie enlevante.

Les Royals s’inclinent en finale contre leurs rivaux, une équipe de Montréal. Néanmoins, les entraîneurs sont fiers de leurs joueurs qui ont été compétitifs et qui se sont battus jusqu’à la fin. « C’est quand même impressionnant de voir qu’une communauté de 2 000 habitants que la nôtre se mesure à une équipe de Montréal ou le bassin de population est plus important. Ils ont plus de choix de joueurs et on est quand même arrivés à les affronter dans un match serré », conclut monsieur Nepton.

About the author / 

Mathilde Mantha

Passionnée de lecture, d’écriture, d’art et de culture, elle a fait des études collégiales en littérature. Son désir de relever des défis l’a conduite au sein de l’équipe du journal le Reflet où elle peut contenter en partie, sa curiosité et son avidité d’information.