Actualités, Arts & Culture

Des Témiscamiennes en résidence pour le 25e de l’Écart

0 112

L’Écart, lieu d’art actuel à Rouyn-Noranda, célèbre cette année ses 25 ans. Pour l’occasion, en plus des expositions actuelles, des artistes de la région étaient en résidence pour créer une exposition. Le concept de la résidence était sous la forme d’un cadavre exquis. C’est ainsi que pendant 5 semaines, des duos d’artistes (un par semaine) intervenaient dans un même milieu en poursuivant ou modifiant le travail de leurs prédécesseurs.

Deux artistes témiscamiennes ont participé à la résidence : il s’agit d’Émilie B. Côté et Édith Laperrière. Elles ont évolué dans des équipes différentes, mais ont apprécié l’expérience. « Je me suis beaucoup intéressée à l’aspect presque « sociologique » de l’expérience, le processus créatif était totalement différent. Les artistes ont l’habitude de travailler seuls, ça m’a fait sortir de ma zone de confort d’intervenir sur le travail des autres. Ça demande aussi un certain lâcher-prise, considérant que d’autres artistes passeront après et ont tous les pouvoirs sur ce qui est dans la salle », explique Émilie B. Côté. Même son de cloche pour Édith Laperrière pour qui cette expérience lui a permis d’explorer les limites de l’art imprimé.

Photo: Émilie B.Côté travaillant le plâtre
Crédit photo: Christine Brezina

About the author / 

Guillaume Gonzalez