Actualités

Un mouvement citoyen qui se développe

0 94

En hiver 2017-2018 à Ville-Marie, un comité qualité de vie et environnement composé d’une dizaine de citoyens de Ville-Marie et de Duhamel-Ouest a vu le jour sur l’initiative d’Adèle Beauregard, conseillère municipale à la ville de Ville-Marie. Ce comité devient au printemps 2018, les enVERTdeurs. Aujourd’hui, le mouvement des enVERTdeurs regroupe une demi-douzaine de personnes. Ces personnes s’impliquent bénévolement pour promouvoir un meilleur environnement, une alimentation de proximité et un mode de vie plus dynamique à travers plusieurs actions concrètes. « Nous intervenons dans plusieurs domaines notamment la qualité de vie, l’environnement, l’écologie, l’autosuffisance alimentaire. Nous prônons l’entraide, le partage, la solidarité, l’équité, le respect, la transmission de savoirs et de pratiques. Les enVERTdeurs visent une meilleure qualité de vie pour tous », a mentionné Sylvie Morin, enVERTdeuse. Les enVERTdeurs reçoivent l’aide ponctuelle d’autres citoyens pour mener leurs actions.

Depuis sa création, les enVERTdeurs ont organisé deux manifestations en lien avec l’environnement, des ateliers de formations et de sensibilisation sur la qualité de vie, sept 5@7 au marché public de Ville-Marie, des projections de films et des ateliers de discussions au Rift, etc. Le mouvement a aussi mis en place cet été, une douzaine d’espaces de nourritures à partager gratuitement un peu partout à Ville-Marie (parc du centenaire, maison du frère moffet, devant le dépanneur Cagibi, etc.). Ce système de partage est basé sur le principe des incroyables comestibles qui consiste à créer des potagers, à cultiver les légumes, les fruits, les fines herbes et même des noix et à les partager gratuitement à toute personne désireuse. Ce processus s’inscrit dans une démarche d’autonomie alimentaire territoriale, saine et durable.

« Connaissez-vous votre milieu de vie ? Pouvez-vous réaliser des actions pour un changement positif de la qualité de vie ? Voulez-vous vraiment réaliser ces actions ? Se poser ces trois questions sur son milieu de vie et y répondre permet de se mobiliser et d’améliorer positivement le quotidien, d’avoir une meilleure qualité de vie. Plus nous serons nombreux, plus nous pourrons avoir d’impact », a expliqué madame Morin.   

Pour atteindre ces objectifs, le mouvement reçoit l’appui de la ville de Ville-Marie, des producteurs et des citoyens. Le dernier 5@7 de l’été a eu lieu le 5 septembre dernier et a rassemblé environ une quarantaine de personnes. D’autres activités auront lieu cet automne et cet hiver dont la marche du samedi 28 septembre prochain en collaboration avec le centre de femmes, des projets avec le rift et l’école Saint-Gabriel, etc.

Pour faire partir du mouvement des enVERTdeurs ou participer aux activités, il suffit de contacter les membres via leur page Facebook : Les enVERTdeurs.

About the author / 

Édith Kpodékon