Actualités, Sports & Loisirs

Une autre saison mémorable pour les Pirates

0 697

La saison 2019-2020 des Pirates de Ville-Marie est déjà chose du passé alors que l’équipe a subi l’élimination au premier tour des séries éliminatoires de la GMHL. Les hommes d’Alain Mercier ont connu une très bonne saison régulière avec une fiche de 29 victoires et 10 défaites, pour une récolte de 61 points qui leur confère le deuxième rang de la division Nord.

Comme le veut le cycle du hockey junior, plusieurs joueurs de l’édition actuelle et même certains qui sont avec le club depuis les touts débuts ont disputé leurs derniers matchs dans l’uniforme des Pirates cette saison. C’est le cas du gardien de but Jean-Mathieu Ouellet, homme de confiance de l’organisation devant le filet depuis le début de l’aventure et du fougueux attaquant Alex Peeters qui aura su gagner le cœur des partisans de Ville-Marie avec sa grande combativité, son désir de vaincre et son immense leadership dans le vestiaire. De son côté, le défenseur Alex Montreuil apportait arrogance sur la glace en plus de distribuer les coups d’épaule à profusion, tout en bloquant une tonne de lancers. N’oublions pas le témiscamien Marc-Antoine Paquin, homme de confiance des entraîneurs pendant les infériorités numériques et qui n’avait pas froid aux yeux.

« Ça été les trois plus belles années de ma vie, ce fut juste incroyable. Je me suis fait des amis pour la vie. Cette année, nous avons vraiment eu une saison formidable autant sur la glace qu’à l’extérieur. Nous étions une famille. Nous avons terminé deuxième et nous nous sommes battus pour la première place jusqu’à la fin. Nous n’avons pas conclu comme nous le voulions en série et c’est triste mais nous pouvons partir la tête haute et retenir le positif là-dedans », mentionne Jean-Mathieu Ouellet.

Crédit photo : Francis Prud’homme

Deux autres membres importants de l’édition championne de 2019 quittent également le navire, soit le capitaine Cédrik Therrien, un travailleur acharné capable de marquer des buts importants et finalement, Vincent Blanchette, joueur aux feintes magistrales et avec une personnalité colorée à souhait.

« Ce dont je vais me souvenir de mes deux ans passés à Ville-Marie, c’est que les gens du Témiscamingue sont vraiment accueillants, ce sont des passionnés de hockey et c’est super le fun jouer ici. Cette saison, nous avons eu des hauts et des bas. Ce que j’en retiens c’est la fraternité que nous avons développée entre les joueurs et les belles victoires que nous avons récoltées », souligne pour sa part Cédrik Therrien.

De son côté, l’entraineur-chef Alain Mercier signale que la conquête de la coupe Russell de l’an dernier a facilité le recrutement de nouveaux joueurs cette saison. Toujours d’après lui, l’arrivée de joueurs comme Maxime Potvin, Marc-Olivier Caron et Samuel Nadeau, qui ont fait le sacrifice de quitter leurs régions respectives, a contribué à faire des Pirates une meilleure équipe cette saison. Il estime que l’équipe s’est améliorée tout au long de la saison.

Lors des séries éliminatoires, les Pirates se sont frottés aux Spartans d’Almaguin. Le moins que l’on puisse dire, c’est que l’équipe aurait sans doute mérité un meilleur sort. Après avoir gagné le match numéro un à Ville-Marie 4-2, ils subissent une défaite en prolongation à l’étranger avant d’être éliminés en fusillade devant leurs partisans. Lors de ces deux rencontres, les Pirates ont dominé l’adversaire à bien des points de vue mais les Dieux du hockey n’étaient pas de leur côté cette saison.

« Quand tu perds des joueurs comme Therrien, qui marque 90 points par saison et Peeters, notre bougie d’allumage, c’est difficile de gagner. Cependant, les gars n’ont pas abandonné. Ils ont donné tout ce qu’ils avaient jusqu’à la dernière seconde. Tout le monde y a cru. Nous avons donné un bon spectacle à nos partisans qui le méritent pleinement », fait valoir monsieur Mercier. Ce dernier est très confiant en l’avenir des Pirates de Ville-Marie.

« L’organisation travaille très fort. Tout le monde y croit. Je nous souhaite encore plein de belles années. J’ai ce logo-là tatoué dans le cœur. Tout ce qui entoure les Pirates : les partisans, vous les médias, vous faites un travail extraordinaire. Les Pirates et Ville-Marie sont maintenant un incontournable sur la map mondiale du hockey. Les Pirates sont une belle école de vie. Quand les gars deviennent des Pirates, ils ne veulent plus repartir après », conclu l’entraineur-chef des Pirates, Alain Mercier.

About the author / 

Francis Prud'homme