Actualités, Ontario, Sports & Loisirs

Une grande réussite pour le championnat de curling de New Liskeard

0 42

Du mercredi 29 janvier au dimanche 2 février, le Horne Granite Curling Club de New Liskeard accueillait le Championnat provincial de curling du Nord de l’Ontario. Cet événement sportif de grande envergure a permis à huit équipes masculines et à sept équipes féminines de s’affronter au Don Shepherdson Memorial Arena de New Liskeard. Ces équipes, les meilleures du nord de l’Ontario, se disputaient une place pour participer aux championnats canadiens.

Ce tournoi qui est chapeauté l’Association de curling du Nord de l’Ontario se déplace chaque année dans les différentes régions du Nord. « On a déjà accueilli le tournoi de curling pour les filles et les garçons qui sont âgés de moins de 18 ans, mais c’est la première fois que l’on accueillait celui des hommes et des femmes. Après les U18, on voulait quelque chose d’encore plus gros. C’était notre prochaine étape. L’an dernier, on a commencé nos rencontres pour envoyer la demande. L’an passé, à ce moment-ci de l’année, on recevait la réponse qui était positive. Ça fait un an qu’on prépare l’événement », raconte Sylvie Bonin-Ducharme, membre du comité organisateur.

Dès le départ, les membres du comité organisateur ont reçu l’appui de la communauté pour former les sous-comités et pour répartir les responsabilités : s’occuper des joueuses et des joueurs, de la glace, de la logistique, des finances, des cérémonies d’ouverture et de fermeture, de l’accueil, de l’horaire, etc. Ce sont plus de 100 bénévoles qui ont mis l’épaule à la roue. Au moment d’écrire ces lignes, le nombre de spectatrices et de spectateurs n’était pas encore comptabilisé. Toutefois, madame Bonin-Ducharme mentionne une présence continue pendant les cinq journées du tournoi. « Il y avait du monde tout le temps. Les joueurs de curling avaient des spectateurs à tous leurs matchs. Pour notre plus grosse soirée, on sait déjà qu’il y avait plus de 500 personnes. On a vraiment eu une bonne participation des gens de la communauté. »

Pour le comité organisateur, ce championnat est une véritable réussite. « On a eu beaucoup de commentaires positifs. Les participants étaient contents de l’accueil, des bénévoles toujours de bonne humeur et prêts à répondre à leurs questions. Ils étaient aussi impressionnés par la qualité de la glace. On est vraiment contents de ça parce que c’est une compagnie de Sudbury qu’on a engagée et il y a des joueurs qui nous ont dit que c’était la meilleure glace sur laquelle ils ont joué depuis longtemps. Les efforts qu’on a mis semblent avoir été appréciés et on est très satisfaits », se réjouit madame Bonin-Ducharme.

Sans surprise, ce sont les deux équipes favorites qui ont remporté les honneurs de ce tournoi. Chez les femmes, la victoire fut remportée par une équipe de Thunder Bay. Celle-ci est donc qualifiée pour le Scotties Tournament of Hearts, un championnat canadien féminin qui aura lieu à Moose Jaw, en Saskatchewan, du 15 au 23 février. Krista McCarville, la joueuse étoile de Thunder Bay, cumule donc sa quatrième victoire en cinq ans pour ce championnat du Nord de l’Ontario et dans les prochains jours, elle participera pour la huitième fois au championnat canadien. Chez les hommes, c’est l’équipe de Sault-Sainte-Marie qui participera au Tim Hortons Brier, championnat canadien masculin qui aura lieu du 28 février au 8 mars, à Kingston, en Ontario. Brad Jacobs, médaillé d’or aux Jeux olympiques de Sotchi en 2014, fait partie de cette équipe. Ainsi, il cumule une dixième victoire à ce championnat du Nord, dont une sixième remportée de façon consécutive.

Selon Sylvie Bonin Ducharme, accueillir un tournoi d’un tel calibre était aussi une façon de susciter un engouement pour le curling. « On a connu une baisse dernièrement. Avec ce championnat, on voulait augmenter le nombre de joueurs de curling. On veut rappeler que c’est une belle option de sport d’hiver parce que c’est un sport qui s’adresse à tout le monde. Tu peux jouer au curling très jeune et le pratiquer toute ta vie. On voulait remettre le focus là-dessus, ramener l’intérêt. » Faire d’une pierre deux coups, voilà une expression qui prend tout son sens.

Crédit photo : Page Facebook NocaProvincials2020

About the author / 

Dominique Roy