Sports & Loisirs

Du volley d’envergure au Témiscamingue

0 145

Ce n’est pas une nouvelle, le volley-ball est une discipline très prisée au Témiscamingue notamment grâce au Mouvement Tamia. C’est donc avec une grande fierté que la région accueillait pour la première fois le Championnat provincial scolaire les 7, 8 et 9 avril derniers. La compétition se tenait simultanément dans les gymnases des écoles Marcel Raymond (Lorrainville) et Rivière-des-Quinze (Notre-Dame-du-Nord) ainsi qu’à l’aréna Frère-Arthur-Bergeron (Ville-Marie).

Si les résultats de l’équipe locale des cadets sont arrivés légèrement en dessous des objectifs, l’entraineur Nicolas Bergeron reste satisfait de leur prestation : « On a échappé les 2 matchs qu’on aurait dû gagner. C’est sûr que la pression de jouer localement peut avoir influencé, c’est un couteau à double tranchant […] mais avec le recul je suis très content de la performance des gars », résume-t-il.

Concernant l’organisation, les commentaires ont été très positifs. Athlètes, entraineurs, accompagnateurs et officiels ont été unanimes quant à la qualité de l’accueil durant la fin de semaine. Nicolas Bergeron, également président du comité organisateur, tient à remercier les partenaires financiers, les bénévoles (autour de 130) sans qui le championnat n’aurait pas pu se tenir. Il tire un bilan très positif de cette première expérience au Témiscamingue et envisage de la réitérer sur un objectif de 5-10 ans.

Rappelons que la tenue de ce championnat en terre témiscamienne permettait aussi de souligner les 35 ans du Mouvement Tamia. Alain Dubois, fondateur de l’équipe Tamia nous confie : « Au fil des ans on s’est fait une réputation, tant on niveau régional que provincial, par la qualité de notre volley-ball. Nous avons à cœur d’avoir la meilleure qualité d’entraineur. Évidemment beaucoup de choses ont changé en 35 ans, les règlements notamment, mais on s’adapte. Le volley-ball est rendu très beau, on voit que la qualité est encore plus grande à un plus jeune âge que dans le temps. Le niveau de la catégorie cadet qu’on a vu lors du championnat, on ne voyait pas ça dans ce temps-là ». L’ancien entraineur conclut que, de par son histoire et son parcours, l’équipe des Tamias est une fierté témiscamienne.

About the author / 

Guillaume Gonzalez