Actualités

Yvette Plante-Gaudet : 88 ans et un nouveau roman

0 460

Le samedi 14 septembre dernier a eu lieu, au centre d’exposition du Rift à Ville-Marie, le lancement du livre Une bouffée de tendresse à nos mères. Cet événement a rassemblé une trentaine de personnes. Une bouffée de tendresse à nos mères est un roman historique de quatre générations écrit par la Témiscamienne Yvette Plante-Gaudet, âgée de 88 ans et mère de 8 enfants. « En octobre 2018, j’ai décidé de me lancer dans un autre projet littéraire à la suite des propos du chanteur Paul Daraîche dans une émission à la télévision. Il disait qu’il n’y a pas d’âge pour avoir des rêves et réaliser des projets. J’ai donc entamé la réédition de mon roman, Une bouffée de tendresse, qu’une de mes filles avait fait imprimer en 30 exemplaires en 2015, seulement pour les membres de la famille. Je trouvais que cette première version ne représentait pas assez les vécus de nos ancêtres, il manquait des événements, des photos et l’écriture était aussi petite. J’ai travaillé dans ma chambre au Centre d’hébergement et de soins de longue durée (CHSLD) à Ville-Marie. C’était mon projet de l’année 2018. Cela m’a pris une bonne année, mais j’en suis fière », a mentionné madame Plante-Gaudet.

Ce roman comporte 62 chapitres et environ 400 pages. Il est inspiré de faits vécus et les personnages sont le plus souvent réels. « De nos jours, on trouve beaucoup de livres qui parlent des jeunes. Il n’y a pas tant de livres qui parlent des temps passés. Les vécus de nos parents au Témiscamingue doivent se savoir. Leurs histoires ne doivent pas tomber dans l’oubli. La seule manière que j’ai trouvé, c’est d’écrire. À travers ce roman, je raconte les difficultés quotidiennes de nos mères à leur époque, particulièrement de ma mère, qui pleurait beaucoup. Je ressentais sa souffrance. J’ai voulu lui donner une bouffée de tendresse, mais aussi à toutes les femmes de cette époque », a expliqué l’auteure.

Le roman a été imprimé pour la première fois en 100 exemplaires pour le lancement. Il est notamment destiné aux femmes, mais les hommes peuvent aussi le lire pour apprendre sur cette période. « Je veux donner de l’espoir aux jeunes femmes. Je veux qu’elles avancent et qu’elles réalisent de belles choses en se basant sur les vécus des braves femmes qu’étaient nos mères », a ajouté madame Plante-Gaudet. Le roman est disponible pour achat à Ville-Marie; à la librairie Servidec et à la résidence « Le Pavillon Duhamel », ainsi qu’à la librairie Service scolaire de Rouyn-Noranda, au prix de 20 $.  « C’est mon dernier projet. Je prends des vacances. Je vais continuer à lire et à faire de la peinture », a conclu madame Plante-Gaudet.

Les participants à ce lancement de livre sont tellement fiers de l’auteure. « Notre mère a toujours aimé lire et écrire. C’est la première fois qu’elle publie une de ses œuvres. Elle a tellement une belle plume. Elle a le talent de faire bouger les choses animées. Elle a réalisé un beau projet à son âge », a mentionné Josette Gaudet, une des filles de l’auteure.

About the author / 

Édith Kpodékon